Accueil > EXPOSITIONS - CONFÉRENCES - COLLOQUES - (concerts intégrés) > CONFERENCE - FILM / DEBAT - COLLOQUE... > R.D.V. LECTURE avec L. GRISEL - La bibliothèque de C3V - Vidéo > 1- Les rendez-vous lecture avec L. GRISEL... > 1- RENDEZ-VOUS - Lectures publique - Débats - avec Laurent GRISEL. > Laurent GRISEL : lecture à Joigny Mardi 11 octobre - "L’Esthétique de la (...)

Laurent GRISEL : lecture à Joigny Mardi 11 octobre - "L’Esthétique de la résistance" : "j’étais totalement livré au processus de l’écriture "

samedi 1er octobre 2016, par C3V Maison Citoyenne


Bonjour,

Mardi prochain, 11 octobre, ce sera l’avant-dernière lecture du deuxième tome du grand roman de Peter Weiss, L’Esthétique de la résistance.

Nous assistons à la naissance d’un écrivain, le narrateur, ce jeune ouvrier autodidacte, assoiffé d’art et de littérature, relisant et regardant toutes les œuvres du point de vue des opprimés, de leur émancipation, passé de la résistance au nazisme à Berlin, an 1937, aux brigades internationales, en Espagne, à la Suède neutre qui coopère avec la police politique nazie, et ici, à Stockholm, apprenant la langue du pays, son histoire, travaillant pour les communistes dans la clandestinité, travaillant, simple collaborateur, mais yeux grands ouverts, parmi gens de théâtres et militants, à la documentation des prochaines pièces de B. Brecht.

Pour commencer nous entendrons la fin de la discussion entre Ström, le politicien social-démocrate, et Rogeby, le marin communiste, histoire des divisions au sein du mouvement ouvrier, création, même, de deux partis communistes, le choix entre les accommodements avec la bourgeoisie et, en définitive, le concours à son sauvetage, ou la minorité impuissante. Les hésitations, les scissions et les réunions, les allers-retours se répètent. Et soudain le narrateur ne transcrit plus seulement les propos, il les prévoit, il entend les voix, il anticipe et écrit ce que serait cette cette conversation si elle était continuée : c’est le moment où naît l’écriture qui est plus qu’une simple notation des dits et des événements.

La mise au point des notes prises lors de ces conversations se fit comme sous la dictée d’un chœur. Je n’entendais pas que la voix de Rogeby, de Ström mais les voix de tous ceux qui avaient été évoquées, qui avaient surgi et se précisaient maintenant. J’entrepris ma nouvelle activité comme un chroniqueur qui restituait la pensée d’une communauté. Des livres rapportés des bibliothèques étaient empilés sur ma table, je complétai ce que je n’avais entendu formuler qu’à demi-mot. Au début je ne trouvais que de simples indications qui, à peine visibles, se dressaient dans un taillis, mais à partir on pouvait procéder à des arpentages,, établir des liens qui me fournissaient une notion approximative de vastes secteurs inconnus jusqu’à présent. Désormais, j’étais totalement livré au processus de l’’écriture, je devais enregistrer des impulsions, des déclarations, des images remémorées, des instantanés d’actions, tout ce qui avait précédé n’était qu’un exercice préparatoire, tout ce qui avait été incertain, éclaté, ambigu, tous les monologues fiévreux servirent de table d’harmonie à me pensées et réflexions. (...)

Et il reprend l’histoire du révolutionnaire de 1434 -1436, Engelbreckt, là où B. Brecht l’avait laissée, il écrit la fin de la pièce, nous la lisons.

Vous êtes invités ce mardi 11 octobre à 19h00, à librairie Bis répétita, à Joigny, 41 rue Gabriel Cortel - librairie de bandes dessinées et de livres d’occasion, jus de fruits et de légumes pressés à la demande, délicieuses pâtisseries maison, thés, sièges et tables aimables et confortables. Entrée libre, chapeau en fin de lecture.












Mais avant mardi nous nous retrouverons peut-être ce samedi 8 octobre au café Chez Man Jeanne et Petit Pierre, pour une lecture à deux voix de la Modeste proposition de Jonathan Swift ?
Le rendez-vous est à 20h00. Le café, très beau et accueillant, est situé 27 rue Principale à Villeneuve-les-Genêts. On entendra les musiques de Davis Michelet et Fred Wall°ich. Je lirai aussi deux brefs extraits du deuxième volume (2007) du Journal de la crise de 2006, 2007, 2008, d’avant et d’après, car le texte de Swift, écrit en 1729, est actuel.

Bien amicalement à vous,
Laurent Grisel


- Ce même samedi 8 octobre, grande manifestation à Notre-Dame des Landes. Il y a un bus au départ de la région.










- Le 15 octobre, manifestation nationale contre les traités de libre échange








- C3V organise jeudi 27 octobre, à 19h45, salle Debussy à Joigny, la projection du film Prise de terre

suivie d’un débat avec son réalisateur Patrick Aubry. L’accaparement de terres agricoles et de forêts nourricières : cette violence existe sur tous les continents, surtout au sud, et partout il y a résistances et luttes.


Programme C3V Maison citoyenne d’octobre à novembre

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL