Accueil > SOCIETE > SOCIETE > Syndicats > Non à la surveillance généralisée ! présentée à tort comme une loi (...)

Non à la surveillance généralisée ! présentée à tort comme une loi antiterroriste

mercredi 15 avril 2015, par C3V Maison Citoyenne

Non à la surveillance généralisée !

17/04/2015

Les députés approuvent un système de surveillance du trafic sur Internet

L’Assemblée nationale a adopté sans surprise mercredi la mise en place de « boîtes noires », au troisième jour de l’examen du projet de loi sur le renseignement.

13/04/2015

Le gouvernement a fait le choix de confisquer le débat démocratique en soumettant ce texte à la procédure accélérée et en entretenant la confusion sur l’objet de ce texte, présenté à tort comme une loi antiterroriste. L’urgence décrétée renvoie dans l’ombre le véritable sujet : les pouvoirs de surveillance de l’État sur les citoyens.

La communication gouvernementale ne doit pas nous tromper : en fait d’encadrement, ce projet entérine les pratiques illégales des services et légalise, dans de vastes domaines de la vie sociales, des méthodes de surveillance lourdement intrusives. Le texte ajoute des moyens de surveillance généralisée comparables à ceux de la NSA dénoncés par Edward Snowden, sans garantie pour les libertés individuelles et pour le respect de la vie privée.

Rassemblement lundi 13 avril à 12h30 place Edouard Herriot à l’Assemblée nationale avec :

Cecil, Creis-Terminal, La Quadrature du Net, LDH, Syndicat des avocats de France, Syndicat de la Magistrature, Amnesty International, Attac, Fondation Copernic, SNJ-CGT, SNJ, Solidaires.

En pj

- l’appel au rassemblement

- la lettre ouverte au Président de la République et au gouvernement :

"Pourquoi nous sommes attachés à la loi de 1881 sur la liberté de la presse"

Cordialement

SNJ-CGT

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL