Accueil > ASSOCIATIONS - ONG. > COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CITOYENNES - Formation : Evaluation à explorer et (...)

COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CITOYENNES - Formation : Evaluation à explorer et construire - 19/04/16 - CAC

vendredi 25 mars 2016, par C3V Maison Citoyenne











Le C3V Maison citoyenne est adhérent au COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CITOYENNES


Soirée « Débat/formation »

L’évaluation,

une démarche active à explorer et à construire

Mardi 19 avril 2016 de 17h45 à 21h30

A la Fabrik coopérative 23 rue du Docteur Potain 75019 Paris – esc B

[Métro Télégraphe ou Place des fêtes]

VERSION PDF ICI

La circulaire Valls du 29 septembre 2015 définit de façon distincte l’évaluation d’une politique publique et l’évaluation pour l’association, ou auto-évaluation, qui constitue un outil de gouvernance et de démocratie interne lui permettant d’améliorer son action.

« L’évaluation ne doit pas être confondue avec les contrôles qu’exerce l’administration sur les conditions de l’utilisation des deniers publics. Pour l’autorité publique, elle permet d’apprécier l’efficacité d’une politique publique par rapport à ses objectifs affichés et son efficience. Pour l’association, l’évaluation constitue un outil de gouvernance et de démocratie interne lui permettant d’améliorer son action. Il appartient à l’administration de définir, conjointement avec l’association partenaire, les critères et les modalités d’évaluation ainsi que les indicateurs quantitatifs et qualitatifs applicables en tenant compte de ces deux besoins ».


Cette définition représente une ouverture très importante si les acteurs associatifs s’en emparent.

En revanche, si les règles de l’évaluation sont laissées à la discrétion du partenaire public qui est souvent empreint d’une conception fermée assise sur un contrôle unilatéral, il est à craindre que la circulaire ne sera pas appliquée, avec le risque d’enfermer la lecture du projet financé dans une logique gestionnaire et strictement comptable du résultat.

Le CAC, en coopération avec l’UFISC et Opale, souhaite fournir aux associations les éléments d’explication nécessaires pour qu’elles puissent développer la participation citoyenne dans la conduite de leur projet, et qu’elles soient mieux armées dans leurs discussions avec les administrations pour faire prévaloir une conception large de leur travail d’intérêt général.

  • Quelles sont les ouvertures apportées par la circulaire et par d’autres textes, et comment les utiliser ?
  • En quoi une conception de l’évaluation reposant sur le dialogue se différencie de la conception dominante de l’évaluation ?
  • Comment évaluer un projet associatif tout au long de son déroulement ?

Intervenants pressentis :

Patricia Coler, UFISC (Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles), membre du MES (Mouvement pour l’économie Solidaire) et du CSESS (Conseil supérieur de l’ESS) ;

Luc De Larminat, Opale CRDLA-culture (Centre de Ressources Culture pour les Dispositifs Locaux d’Accompagnement).

Cette formation est gratuite. Merci de vousinscrire sur le lien avant le vendredi 15 avril 2016. Pour toute explication complémentaire, appelez au 01 48 07 86 16 ou 07 70 98 78 56


>> Cette formation, initialement prévue le 1er février, est dans la suite de la formation sur le décryptage de la circulaire Valls du 19 oct 2015 dont vous pouvez revoir les échanges en vidéo sur ce lien.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL