C3V Maison citoyenne
ni ici, ni aileurs mais autrement !

Accueil > Eolien - Energies eco / bio - Sciences - Techno - Eolien > 🐦🦇 QUEL EST L’IMPACT DES ÉOLIENNES SUR LA MORTALITÉ DES OISEAUX ET DES (...)

🐦🦇 QUEL EST L’IMPACT DES ÉOLIENNES SUR LA MORTALITÉ DES OISEAUX ET DES CHAUVES-SOURIS ? - recherches - estimations...

dimanche 12 juin 2022, par C3V Maison Citoyenne

Les éoliennes sont souvent rejetées et décriées : inefficacité, pollution visuelle pour le paysage, elles seraient aussi à l’origine d’une véritable "hécatombe" chez les oiseaux et les chauves-souris. Qu’en est-il vraiment ?


Il est maintenant largement documenté que les éoliennes peuvent provoquer l’abandon d’habitats riverains par la faune, mais aussi tuer par collisions directes ou par barotraumatismes (lésions tissulaires provoquées par un changement de pression) la faune volante. Voici quelques études pour estimer cette mortalité.

En 2008, une étude réalisée par des chercheurs britanniques, et publiée dans la revue Journal of Applied Ecology, montrait que les éoliennes ne perturbaient pas le comportement des oiseaux des champs, à l’exception des faisans.
Le docteur Mark Whittingham, de l’université de Newcastle au Royaume-Uni, a recherché avec son équipe « si les éoliennes affectaient la répartition des oiseaux de plaine pendant l’hiver, période cruciale dans leur cycle annuel ». Ils ont tenté de déterminer si les oiseaux étaient perturbés par les éoliennes, et s’ils parvenaient à éviter ces structures imposantes.

L’enquête a porté sur environ 3 000 oiseaux de 33 espèces, sur des terres agricoles de l’Est-Anglie au Royaume-Uni, à proximité de deux parcs éoliens. Sur les 33 espèces, 5 faisaient partie de la « liste rouge » (le bruant jaune, le moineau friquet, le bruant proyer, l’alouette des champs et le bruant commun ou bruant des roseaux). La répartition des espèces granivores, des corvidés (famille des corbeaux), du gibier à plumes et des alouettes n’est pas affectée par les éoliennes. En revanche, le faisan, plus gros et moins agile, a tendance à garder ses distances. Curieusement, on a constaté que certains corvidés et alouettes se rapprochaient des turbines, pour une raison inconnue.

Cette étude proposait toutefois de "mener d’autres recherches concernant l’impact des éoliennes sur les oiseaux des champs, particulièrement pendant la saison de reproduction".

Lire la suite de ce superbe article ici

Ne pas se tromper ni se faire leurer... :

En 2018, 46 cadavres de Milans royaux ont été découverts sur le territoire français par le Réseau Milan royal. La plupart ont été victimes d’empoisonnement ou de tirs de chasseurs mais 4 sont morts électrocutés à cause du réseau de lignes électriques et 3 sont entrés en collision avec des éoliennes.

Photo logo : Crédit photo : Changhua Coast Conservation Action

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL