C3V
ici, ailleurs et autrement !

Categories

Accueil > GRECE > GRÈCE - PROCES EN APPEL d’AUBE DORÉE - Le 15 JUIN - Par Angélique KOUROUNIS - (...)

GRÈCE - PROCES EN APPEL d’AUBE DORÉE - Le 15 JUIN - Par Angélique KOUROUNIS - mieux que dans le journal !

dimanche 1er mai 2022, par C3V Maison Citoyenne

Image : PureACTU

GRÈCE Lettre d’information sur le proces en appel d’Aube Dorée , à faire circuler le plus possible . PROCES EN APPEL d’AUBE DORÉE Le 15 JUIN Par Angélique KOUROUNIS

Mieux que dans le journal !

Bonjour les amis/es

Nous sommes l’équipe qui est venue projeter par chez vous notre film Aube Dorée l’affaire de tous, quelle résistance ?
Nous vous avions promis de vous tenir informés/es de la reprise du procès en appel de l’organisation criminelle Aube Dorée.
Chose promise, chose due : Le procès en appel démarre le 15 juin à la cour d’appel d’Athènes à neuf heures. Le matin à 8h00 une manifestation de soutien antifasciste est organisée devant le tribunal. Les syndicats ont annoncé une journée de grève ou des arrêts de travail de trois heures. Tous les condamnés ont fait appel.
La première lutte menée et gagnée par la partie civile a été que le procès se tienne uniquement à la Cour d’Appel en plein centre d’Athènes proche d’une station métro et non pas dans la salle spécialement aménagée mais totalement inadaptée de la prison de femmes de Koridallos en dehors d’Athènes.
Maintenant nous attendons de savoir si les photographes seront autorisés à travailler dans la salle. Nous le saurons que le jour même, le 15. Des quatre cas qui ont formé le chef d’accusation en première instance, l’assassinat de Pavlos Fyssas, l’attaque contre les syndicalistes de Pame , celle des les ouvriers pêcheurs égyptiens et la qualification d’organisation criminelle qui a chapeauté le tout, il faut savoir que celle contre les syndicalistes du PAME est désormais prescrite. Elle ne sera donc pas traitée en appel.

Dans ce procès il va être beaucoup plus question des victimes que des accusés comme ça a été le cas dans le procès en première instance.

Il sera aussi question de la reconnaissance de leurs dommages, douleur et handicaps causés par les agressions, et de celle de leurs familles en, vue d’une inédmnisation.

L’une des raisons de l’appel à manifester est que les victimes, leurs familles, les 150 témoins à charge ne doivent pas être seuls aux tribunal. Ils doivent pouvoir compter sur le soutien de nous tous et toutes.

Des 69 accusés jugés en première instance, 50 se retrouvent en appel.
7 de ces 50 ont été condamnés pour direction d’une organisation criminelle.
21 des 50 ont en plus le chef d’accusation supplémentaire : complicité d’assassinat ou de tentative d’assassinat.

Les peines prononcées ont été légères :
13 ans et quelques mois pour ceux condamnés pour la direction d’une organisation criminelle.
Quelques autres ont encore eu des peines de plus de dix ans mais, la plupart ont écopé de 2 à 9 ans fermes.
Ce qui veut dire qu’au terme du droit grec tous ceux qui ont écopé de faibles peines, c’est à dire de moins de 5 ans seront libérés, probablement, durant la procédure d’appel car ils auront purgé les deux tiers de leur peine.
L’assassin de Pavlos Fyssas a eu la perpétuité.

Les avocats de la partie civile ont fait appel auprès du procureur pour les peines les plus faibles des accusés. Si leur appel est reçu certaines des peines pourraient être augmentées comme notamment celles des condamnés pour direction d’organisation criminelle qui pourraient passer de 13 à 15 ans. Rien n’est sûr mais c’est possible.

Lors du premier procès nous avons assisté à la fin de l’impunité de Aube Dorée. L’appel doit confirmer ce tournant historique de la Grèce.
Les 7 avocats de la partie civile vont faire face pour les 3-4 années à venir aux 40 avocats de la défense d’Aube Dorée. Chacun des 50 condamnés a le droit de désigner en plus jusqu’à 3 avocats.
Jusqu’à présent aucune des victimes n’a été dédommagée et aucun des frais de justice engagés pour le procès en première instance n’a été pris en charge par l’état comme cela aurait du être le cas malgré les 8 millions d’Euros des subventions parlementaires d’Aube Dorée gelés par le Parlement dès l’ouverture de la procédure judiciaire.

Que tous ceux ou celles qui seront à Athènes le 15 juin aillent, au tribunal.
Il est important que la partie civile se sente portée par la rue.
Nous reviendrons vers vous avec une nouvelle lettre d’information probablement après un mois d’audience ou nous aurons eu le temps de prendre la température de la situation. Comme pour le procès en première instance nous allons suivre, caméra au poing, ce procès en appel.

Faites circuler cette lettre d’information le plus possible. Il est important d’informer le monde de ce procès capital contre les partis nazis et fascistes qui ne cessent de gagner du terrain. C’est le moment de montrer de quoi nous sommes capables.

Angelique Kourounis Maxime Bitter Thomas Iacobi
Photo de Rapports de force

Photo du logo - BFMTV.