C3V
ici, ailleurs et autrement !

Categories

Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT : PETITIONS MAIL & COURRIERS... > Il nous vous reste que moins de 1 JOUR pour refuser les insecticides (...)

Il nous vous reste que moins de 1 JOUR pour refuser les insecticides "tueurs d’abeilles" 🐝

mercredi 1er décembre 2021, par C3V Maison Citoyenne

Il nous vous reste que 1 JOUR pour refuser les insecticides "tueurs d’abeilles" 🐝

Voir la version en ligne

NEONICOTINOÏDES : EXPRIMEZ-VOUS EN PARTICIPANT MASSIVEMENT A LA CONSULTATION PUBLIQUE !

Chères amies, chers amis,

En catimini, entre la bûche de Noël et les voeux de bonne année, le Gouvernement a mis en ligne une consultation supposée recueillir l’avis du public sur une réautorisation des insecticides de la famille des néonicotinoïdes pour le traitement des semences de betteraves.

Cette consultation sera close le 16 janvier 2022 à minuit, soit dans moins de 2 jours.

Pour la seconde année, cette réautorisation, qui devait être exceptionnelle et motivée par une menace imminente et l’absence d’alternatives est en passe d’être validée par le ministère de l’agriculture.

Or, les premières données, présentées au conseil de surveillance dont fait partie Agir pour l’Environnement, sont rassurantes. Moins de 1% des prélèvements effectués par l’INRAE font apparaître une présence de l’insecte susceptible de propager la jaunisse de la betterave.

En un mot comme en cent, le risque n’existe pas !

Nous devons être des dizaines de milliers à affirmer haut et fort que rien ne justifie cette nouvelle autorisation d’utiliser des insecticides "tueurs d’abeilles".

JE PARTICIPE A LA CONSULTATION PUBLIQUE



COMMENT PARTICIPER A LA CONSULTATION ?

Pour participer à la consultation publique, rendez-vous sur la page mise en ligne par le ministère de l’agriculture. En premier lieu, vous allez devoir résoudre une addition/soustraction simple afin d’accéder à la consultation.

Ensuite, vous pourrez copier/coller le texte ci-dessous, accompagné de vos prénom, nom et adresse. Vous pouvez également vous inspirer des arguments développés dans notre rapport "Insecticides néonicotinoïdes et filière betterave : le vrai du faux".


Texte à copier/coller :


"Monsieur le ministre,

En date du 24 décembre 2021, une consultation publique a été mise en ligne visant à recueillir l’avis du public sur un projet d’arrêté visant à réautoriser provisoirement l’emploi de semences betteravières traitées aux insecticides néonicotinoïdes.

Cette dérogation serait accordée sur le fondement de l’article 53 du règlement européen n°1107/2009 qui stipule que "un État membre peut autoriser, pour une période n’excédant pas cent vingt jours, la mise sur le marché de produits phytopharmaceutiques en vue d’un usage limité et contrôlé, lorsqu’une telle mesure s’impose en raison d’un danger qui ne peut être maîtrisé par d’autres moyens raisonnables."

Or, les données rendues publiques dans le cadre du conseil de surveillance qui s’est réuni le 21 décembre 2021 ne relèvent pas de "danger qui ne peut être maîtrisé par d’autres moyens raisonnables". Moins de 1% des prélèvements d’adventices effectués en 2021 pour déterminer l’état des réservoirs viraux sont positifs, démontrant l’absence de menace.

Par contre, en renouvelant cette autorisation d’utilisation d’un insecticide extrêmement toxique et rémanent, vous méconnaitriez une nouvelle fois les risques pour la biodiversité en général et pour les insectes pollinisateurs en particulier.

Par la présente, je vous demande de bien vouloir renoncer à la publication de l’arrêté visant à réautoriser l’emploi de semences de betteraves traitées aux néonicotinoïdes."

PRENOM / NOM
ADRESSE
CODE POSTAL / VILLE



Voir la version en ligne