Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT INFO > SOCIETE > SAINT SAUVEUR en PUISAY - Un jardin partagé porté par le CCAS (Centre (...)

SAINT SAUVEUR en PUISAY - Un jardin partagé porté par le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale)

mardi 4 mai 2021, par C3V Maison Citoyenne

UN JARDIN PARTAGÉ À SAINT SAUVEUR

Lancé mi-avril, le jardin partagé est porté par le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Saint Sauveur et l’association Ressources & Compétences, avec le soutien de la Croix-Rouge de Saint Sauveur, de la municipalité et d’habitant.e.s.

Coordonné par des bénévoles, ce jardin a plusieurs objectifs :

Lien social : le jardin se veut avant tout être un espace de socialisation qui permet la rencontre de personnes issues de milieux différents qui auraient peu de chances de se rencontrer autrement. Un lieu de mixité sociale et culturelle où l’on vient avec ses souvenirs d’enfance et des régions d’où l’on est originaire.

D’autre part, plusieurs personnes présentes ont évoqué le fait qu’elles n’avaient pas le courage ou l’envie de jardiner seules chez elles.

Reconnection aux cycles du vivant : bien qu’étant dans une petite commune, plusieurs participant.e.s sont issus de la région parisienne, et d’autres sont en appartement sans accès à un jardin. Le jardinage et l’observation du jardin permettent de ressentir par les cinq sens que les saisons passent, que le climat évolue, que certaines plantes poussent à certains moment ou à certains endroits et que tout a une raison d’être. Ces ressentis et ces prises de conscience ouvrent l’esprit et le corps, mettent en lien avec l’environnement et permettent de se sentir plus vivant, c’est notamment la vocation des jardins thérapeutiques. Bien que ça ne soit pas la vocation première de cette parcelle, des effets apaisants se feront sentir.

Alimentation : ce projet redonne la vocation nourricière à ce jardin qui a une terre superbe.

Nous souhaitons y introduire une gamme de variété potagère vaste pour augmenter notre diversité alimentaire, chaque légume apportant des qualités nutritionnelles différentes même dans une famille de légumes : deux courges de variété différente contiennent des éléments nutritionnels différents.

Le jardinage est aussi une reconnexion à la production saisonnière et en lien avec nos besoins physiologiques. Les légumes racines bien adaptés à l’hiver, les jeunes pousses au printemps…

L’utilisation des plantes sauvages comme source d’alimentation sera intégrée, avec les mises en garde nécessaire de reconnaissance validée à 100% et de précaution sur le lieu de cueillette. Certaines plantes, comme l’ortie, offrent une richesse nutritionnelle difficile à retrouver dans une seule plante potagère. La réalisation de recettes simples ou de dégustation sera proposé.

Biodiversité : Le jardin sera cultivé selon les principes de l’agriculture biologique et permacole dans le but de soutenir la vie de tous les êtres vivants dans le jardin, qu’ils soient sous terre, sur terre ou dans les airs, visibles, ou invisibles.

Des herbes sauvages sont conservées et mises en valeur, la plupart des espèces étant en réalité comestibles.

La place des insectes et de la faune du sous-sol sera mise en avant dans leur rôle de transformateurs et pollinisateurs.

Entraide et partage : Le jardin est à vocation collective, c’est-à-dire que tout l’espace est cultivé par tous et pour tous. Les récoltes seront partagées entre les personnes présentes, notamment le mercredi avec la possibilité de faire un don à la Croix Rouge qui distribue les colis alimentaires le lendemain.

C’est l’idée de faire commun, de sortir de l’individualité et de l’espace privé. Chaque personne ayant des capacités physiques différentes et un accès à des ressources différentes, certaines personnes apportent de la paille, du crottin ou des graines alors que d’autres fourniront un travail physique d’ampleur, chacun.e trouve ainsi sa place. Les qualités de communication et d’animation sont aussi précieuses et ressenties par tout le groupe.

Partage de savoirs : Le but est aussi d’apprendre les gestes du jardinage et les bases de l’agrobiologie avec l’observation du jardin dans son ensemble, de savoir comment tirer le meilleur de chaque espace : les murs, par exemple, accueilleront des fruitiers palissés, un châssis pour semis, ainsi que les légumes les plus gourmands en chaleur. L’observation du sol, la création de compost, l’utilisation et préservation des ressources présentes, l’observation des insectes, la réalisation de préparation à base de plantes (extraits fermentés d’ortie, de consoude par exemple), les associations et rotations de cultures sont d’autres thèmes riches d’enseignements et de découvertes.

Ce jardin doit donner envie aux personnes de jardiner aussi chez elles, ou ailleurs.

Chaque personne est invitée à exposer ou expérimenter ses connaissances et idées avec le groupe.

Le jardin est partagé aussi avec le centre de loisirs Ribambelle ; les enfants pourront ainsi facilement aller jardiner !

Plus d’informations :

Quand ? Les mardis et jeudis de 17h00 à 19h00 ; le samedi de 10h00 à 17h00.

Où ? Derrière l’école primaire à Saint Sauveur, sur un terrain communal.

Comment ? Tout le monde est bienvenu lors des séances planifiées ; pour recevoir les informations, vous pouvez vous inscrire à une liste de diffusion en contactant evalavie1 (at) gmail.com.

Article dans l’Yonne Républicaine

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL