Accueil > Energies - Sciences - Techno. > 5G INFOS > 3 ARTICLES sur la 5G : - 1/ Vidéo C3V - 2/ Consultez la carte de France... (...)

TROIS ARTICLES !

3 ARTICLES sur la 5G : - 1/ Vidéo C3V - 2/ Consultez la carte de France... - Une antenne 5G près de chez vous ? Interpellez votre maire ✊📣 - 3/ 5G : Comprendre le nouveau rapport de l’ANSES sur la 5G

vendredi 30 avril 2021, par C3V Maison Citoyenne

ARTICLE :

Bonjour,

L’unité cinématographique de C3V maison citoyenne a encore frappé !

Voici la captation de la

conférence sur la 5G

qui s’est tenue vendredi dernier à Fleury-la-Vallée
co-organisée par C3V & l’ASEF.
Votre serviteur HAPistse a filmé.
C’est Stéphen Kerckhove,d’Agir pour l’environnement qui intervient.

Richard.


ARTICLE :

UNE ANTENNE 5G PRÈS DE CHEZ VOUS ? INTERPELLEZ VOTRE MAIRE ✊📣

EXCLU

Consultez et partagez la carte de France des 32 000 antennes relais 5G !


Chères amies, chers amis,

En moins de 6 mois, ce sont plus de 32 000 antennes 5G qui ont été activées en France !

Alors que le président de la République a préféré manier la caricature en renvoyant les opposants à la 5G à des Amish adeptes de la lampe à huile, c’est désormais aux opérateurs de téléphonie mobile de mélanger vitesse et précipitation.

Pourtant, le Haut Conseil pour le Climat a commis un rapport particulièrement critique quant aux effets de la 5G sur les émissions de gaz à effet de serre du secteur du numérique. De surcroît, l’Agence nationale des fréquences a indiqué que l’arrivée de la 5G pourrait se traduire par une augmentation de l’exposition aux champs électromagéntiques de 30%.

Et pendant que nous subissons un déploiement de la 5G à marche forcée, nous augmentons notre addiction à cet e-monde. Un adolescent passe chaque jour en moyenne 6h40 devant un écran !

Contre l’avis d’une majorité de citoyens, le gouvernement a attribué les fréquences 5G sans débat ni évaluation sérieuse. Face à cette fuite en avant, Agir pour l’Environnement et Priartem vous proposent de consulter et partager la carte de France des antennes 5G. En cliquant sur chaque antenne, vous aurez également la possibilité d’interpeller les élus locaux afin de leur demander d’adopter un moratoire local.


ARTICLE :

5G : Comprendre le nouveau rapport de l’ANSES sur la 5G

Un rapport qui dit “oui” à haute voix, mais “non” à voix basse.

Si l’on s’en tient au résumé fait par les médias, la question est tranchée : "5G : pas de risques nouveaux".

La formulation est habile car l’aggravation des risques déjà encourus par la population (avec la 2G, la 3G, la 4G...) est omise par l’adjectif "nouveaux".

Mais surtout, une telle prétention d’innocuité - qui ne ressort pas du rapport de l’ANSES - se fera peau de chagrin à mesure que vous découvrirez ce que contient ce rapport.

Agir pour la suspension de la 5G - Cliquez ici pour rejoindre l’action contre la 5G...


D’où vient l’assertion "5G : pas de risques nouveaux", diffusée par la presse ?

On peut se demander comment une conclusion si réductrice a pu être chantée à l’unisson par la presse, alors que le rapport d’expertise de l’ANSES reconnaît au contraire l’existence de risques nouveaux.

C’est à l’ANSES elle-même que l’on doit ce titre : son service presse a diffusé le 20 avril un communiqué intitulé exactement "5G : pas de risques nouveaux pour la santé au vu des données disponibles"1.

Ce titre destiné à promouvoir la 5G, se heurte à plusieurs obstacles. En effet, à aucun moment le comité d’experts ne conclut, de manière aussi générale, au fait qu’il n’y aurait aucun nouveau risque avec la 5G.

Bien au contraire, le rapport consacre, à plusieurs reprises, l’existence de nouveaux risques dus à la 5G.

Mais pour le savoir, il faut prendre le temps de lire le rapport (plus de 200 pages). L’ANSES a donc clairement voulu valoriser la 5G avec un titre prometteur : cette agence ne pouvait ignorer que nombre de journalistes ne prendraient pas le temps d’aller lire un rapport si volumineux.

Son rapport si fragile se voit transformé en campagne de presse pro 5G.

En titrant ainsi, l’ANSES alimente le jeu en faveur de la 5G alors que son propre rapport est empli de doutes et de réserves. Quelques extraits suffiront pour le comprendre :

"les études ciblant des effets cellulaires et moléculaires tendent souvent à montrer que l’intensité des effets biologiques augmente avec la fréquence des signaux étudiés."

"La littérature scientifique ne fournit pas suffisamment d’études à 3,5 GHz ou dans des fréquences voisines (seulement 5 études et dans des domaines très disparates) pour pouvoir procéder à une évaluation du niveau de preuve d’effets sanitaires éventuels à cette fréquence spécifique."

"Peu d’études dosimétriques proposant une analyse fine de l’exposition des différents tissus aux champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles dans la bande de fréquences autour de 3,5 GHz sont cependant disponibles à ce jour."

"le rôle éventuel de l’intermittence des signaux radiofréquences utilisés par les communications mobiles sur les interactions biophysiques mériterait d’être mieux étudié."

"Les travaux sur membranes artificielles mettent en évidence l’existence d’effets. Les modifications à la fois structurales et fonctionnelles qui en résultent peuvent avoir des conséquences directes sur les propriétés des membranes biologiques. Ainsi, si l’ensemble de ces travaux ne permet pas d’évaluer les risques sanitaires, ils démontrent néanmoins l’existence d’effets non thermiques et donnent une idée des effets éventuels des ondes millimétriques sur les membranes cellulaires."

On le voit, par les nombreuses incertitudes qu’il reconnaît, ce rapport de l’ANSES consacre l’existence des risques, y compris nouveaux, liés à la 5G.

Quel est le véritable objectif de l’ANSES ?

Compte-tenu de ce qui précède, on ne s’étonnera pas que l’ANSES - qui a pour but selon son propre Directeur de "Mettre tout en oeuvre pour, dès l’origine, accompagner une innovation"2 - ait choisi de mettre ce rapport en "consultation publique" (consultation très encadrée).

Prudence, la consultation publique est souvent utilisée aujourd’hui comme une stratégie visant à épuiser la critique. Nous reviendrons vers vous à ce sujet.

Si vous souhaitez consulter ce rapport :

Vos très dévoués,


LE PETIT PLUS !
Comme vous l’allez voir, tout va bien...

Arnaud Durand & Christophe Lèguevaques
Avocats au Barreau de Paris

Directeur ANSES Risques technologiques - vidéo.
https://g5raisons.fr/ressources/objectif-directeur-anses-risques-technologiques.mp4

5G : pas de risques nouveaux pour la santé au vu des données disponibles. Journal de l’ANSES.
https://www.anses.fr/fr/content/5g-pas-de-risques-nouveaux-pour-la-sant%C3%A9-au-vu-des-donn%C3%A9es-disponibles

Voir notre autre article ici...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL