Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT INFO - Les luttes... > Les dêchets plastique qui s’accumulaient sur l’Yonne AU PETIT PORT DE JOIGNY (...)

Les dêchets plastique qui s’accumulaient sur l’Yonne AU PETIT PORT DE JOIGNY ont été nettoyé...

mardi 12 janvier 2021, par C3V Maison Citoyenne

SIGNALEMENT DÉCHETS FLOTTANTS AU PETIT PORT DE JOIGNY

22/12/2020

BONNE NOUVELLE

Bonjour Madame Videlier,
Bonjour Monsieur le Maire,
Bonjour à tous,

Je tenais à remercier VNF Bourgogne ainsi que le responsable du CEMI Auxerre en charge du point d’appui de Joigny d’avoir relayé notre signalement au responsable de Locaboat de Joigny qui a déblayé les déchets des pontons à Joigny et a dialogué avec la personne qui a lancé l’alerte avant les fêtes de fin d’année. Tout est rentré dans l’ordre au retour de vacances du responsable Locaboat, très sensible aux problèmes d’environnement et avant les grandes crues.

Est-ce que le Syndicat des déchets du Centre Yonne pourrait organiser une réunion de concertation des parties prenantes pour :
- éviter au maximum le retour des plastiques sur la rivière Yonne (nocifs pour la biodiversité, les océans et les humains),
- sensibiliser les personnes du campement des gens du voyage en amont et leur mettre à dispo des récupérateurs XXL,
- comment les membres actifs des associations peuvent-ils être associés à cette action et participer au signalement, au nettoyage sans prendre de risques (gilets de sauvetage à fournir, épuisettes, barrages flottants ponctuels à installer et ramassage par bateaux ou barges ?).
Cette réunion peut se faire par zoom si besoin.

C’est agréable de débuter l’année 2021 avec des pontons propres à Joigny !

Dans l’attente de vos réponses, recevez nos meilleures salutations.
Merci encore à VNF de sa réactivité.
Bien cordialement

Catherine Schmitt
Yonne Nature Environnement
06 32 41 46 88


Bonjour,

Voici deux photos de la situation actuelle concernant les déchets qui s’accumulent sur leur pontons.

Il faut voir avec la société Locaboat afin qu’ils fassent le nécessaire.

Il faut savoir également qu’à l’amont se trouve une communauté des gens du voyage sédentariser dont l’incivilité, font qu’ils jettent leur déchets dans la rivière. Bien entendu, ils ne sont surement pas les seuls.

Bonne journée

Clarence chambaz
CHAMBAZ Clarence, VNF/DT Centre-Bourgogne/UTI Nivernais-Yonne/PEGH/CEMI-Auxerre-Aval/pa-joigny - Clarence.CHAMBAZ@vnf.fr
.

PREMIERS COURRIERS DE CETTE AFFAIRE

Bonjour,

Comme évoqué au téléphone, je vous fais part de mes réflexions au sujet des déchets plastiques observés dans l’Yonne.

Effectivement, depuis début décembre, j’ai constaté la présence de ces déchets, principalement des bouteilles plastiques, parmi divers morceaux de bois charriés par l’Yonne. Ils s’ accumulaient, bloqués par un quai du petit port de Joigny.

Cela m’a fait prendre conscience d’un aspect du problème des plastiques, que l’on retrouve massivement dans l’environnement, sous forme de macro ou micro-plastiques, notamment en mer : si en quelques jours, toutes ces bouteilles ont pu s’accumuler à cet endroit de la rivière, combien ont pu passer, s’accumuler à d’autres, se décomposer pour aller grossir in fine ces « mers de plastique » que l’on a découvertes, devenues l’un des symboles les plus frappants de l’Anthropocène ?…

La question qui suit est donc, en tant que citoyen : que peut-on faire ? Mener une action de ramassage à cet endroit ? En sachant que l’accès à ce quai de port est interdit au public, et que ce ne serait qu’une petite goutte dans cet océan de pollution… Quelles actions plus globales pourraient être menées ? Installer des mini barrages flottants temporaires en travers de la rivière ? Quels acteurs mobiliser ?

Interpellé directement sur la question, M Brancaccio du SDCY, m’a dévoilé la complexité du sujet : l’entretien des rivières relevant des Voies Navigables de France, les communes qu’elles traversent ont peu de moyens d’agir sur la récupération des déchets qui y dérivent, et la SDCY travaille à réunir les différents acteurs concernés afin de coordonner les actions possibles.

J’espère que cette intention louable portera ses fruits. Mais l’urgence et l’ampleur de la situation dans laquelle nous nous trouvons peut-elle attendre encore beaucoup de tergiversations et de discussions ? Nombre de citoyens sentent bien qu’après avoir laissé empirer une situation dont on pressentait les conséquences il y a 50 ans déjà, le temps est désormais à l’action. Au-delà du sentiment d’impuissance, de nombreux leviers sont désormais de plus en plus connus par le grand public pour améliorer la situation environnementale. Alors quels sont ceux sur lesquels on peut agir au sujet de l’invasion des plastiques dans les mers et rivières ?

Merci de votre attention, de vos conseils, de vos retours…

Cordialement,
M Bénéteau,
citoyen de Joigny

.

.

.
23/12/2020
De : YNE - Catherine Schmitt yonne.nature.environnement@gmail.com
A : sg.dt.centrebourgogne@vnf.fr

.
Madame,

Pour faire suite à mon appel téléphonique de ce matin, nous vous signalons qu’un nouvel habitant de Joigny a saisi plusieurs associations de défense de la nature et de l’environnement de l’Yonne et le Syndicat des Déchets du Centre Yonne (SDCY) pour leur signaler la présence d’un amas de bouteilles plastiques, depuis début décembre, parmi divers morceaux de bois charriés par l’Yonne qui s’accumulent, bloqués par un quai du petit port de Joigny. Ce monsieur nous interroge : que peut-on faire ? Mener une action de ramassage à cet endroit ? En sachant que l’accès à ce quai de port est interdit au public, et que ce ne serait qu’une petite goutte dans cet océan de pollution… Quelles actions plus globales pourraient être menées ? Installer des mini barrages flottants temporaires en travers de la rivière ? Quels acteurs mobiliser ?

Interpellé directement sur la question, M Brancaccio du SDCY, a expliqué à ce monsieur la complexité du sujet : l’entretien des rivières relevant des Voies Navigables de France, les communes qu’elles traversent ont peu de moyens d’agir sur la récupération des déchets qui y dérivent, et la SDCY travaille à réunir les différents acteurs concernés afin de coordonner les actions possibles.

Nous lui avons déconseillé d’agir seul ou à plusieurs et que nos associations départementales n’en n’avaient pas non plus les moyens humains ni matériels (en particulier sur l’eau).

C’est la raison pour laquelle je vous fais la demande d’intervenir à Joigny car les niveaux d’eau augmentent à cette saison et que ce serait une bonne chose d’intervenir rapidement pour éviter les dérives de plastique vers l’aval et la mer.

M Bénéteau en copie de ce mail se tient à votre disposition pour tous détails 07 72 36 02 96. Nous mettons le secrétariat de M. Soret, maire de Joigny, particulièrement sensible à la gestion des déchets.

En attendant de vous rencontrer pour envisager une étroite collaboration avec les associations agréées départementales et le SDCY, nous vous remercions de relayer notre demande à vos agents sur le secteur de Joigny et d’accuser réception de ce mail.

Très bonnes fêtes de fin d’année.

Catherine Schmitt
Présidente Yonne Nature Environnement (membre FNE)
Parc du Moulin de Préblin
60 avenue Edouard Branly 89400 MIGENNES

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL