C3V

Accueil > ENVIRONNEMENT > LES LUTTES > Grands Projets Inutiles Imposés > Notre-Dame-des-Landes : nouvelle phase d’expulsions de la ZAD Dix-neuf (...)

Notre-Dame-des-Landes : nouvelle phase d’expulsions de la ZAD Dix-neuf escadrons de gendarmerie sont mobilisés

jeudi 17 mai 2018, par C3V Maison Citoyenne

Notre-Dame-des-Landes : nouvelle phase d’expulsions de la ZAD

Dix-neuf escadrons de gendarmerie sont mobilisés pour cette deuxième opération, soit entre 1 500 et 1 700 gendarmes.

Une nouvelle phase d’expulsions a débuté, jeudi 17 mai, à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Pour cette deuxième opération, dix-neuf escadrons de gendarmerie sont mobilisés, soit entre 1 500 et 1 700 gendarmes. Deux huissiers sont également présents à leurs côtés pour mener ces procédures. Dans la ZAD, environ 400 personnes sont présentes, d’après une estimation de la gendarmerie.

Jeudi, les opérations doivent se concentrer à l’ouest de la D 81, dans la « zone à défendre » (ZAD), et visent cinq « squats ». Avant le début des opérations d’évacuation, environ 180 véhicules de gendarmerie s’étaient positionnés au nord de la ZAD, tandis qu’un hélicoptère survolait la zone. D’après la gendarmerie, près de 70 personnes étaient positionnées sur deux « barricades » aux alentours de 5 h 30, avant le début des opérations.

Le général Gérard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale, est sur place. Ce dernier a eu un échange avec les zadistes auxquels il a communiqué la liste des « squats » qui vont être évacués « de manière à ce qu’il n’y ait pas de surprise », a-t-il déclaré à l’Agence France-presse (AFP).

« On est là pour expulser les gens qui n’ont pas déposé de dossier et qui manifestement ne souhaitent pas régulariser leur situation (...) Ne sont pas concernés ceux dont le dossier a été accepté et ceux dont le dossier est en cours d’instruction », a-t-il dit. « L’objectif pour nous c’est que les choses se passent bien », a ajouté le militaire qui avait eu auparavant un échange avec une militante anti-aéroport d’une soixantaine d’années devant la Rolandière.

Peu après 6 heures, des tirs de grenades lacrymogènes étaient audibles près de la forêt de Rohan et un hélicoptère survolait la zone. Plusieurs barricades ont été érigées sur la D 81, dont une qui est en feu.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2018/05/17/notre-dame-des-landes-une-nouvelle-phase-d-expulsions-de-la-zad-a-debute_5300128_3244.html#DdbT7AwgYJdZMzFO.99

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL