Accueil > ASSOCIATIONS - ONG. > INFOS ASSOCIATIVES REGROUPEES - LOCALES, NATIONALES, INTERNATIONALES... > ► INFOS ASSOCIATIVES LOCALES - NATIONALES ET INTERNATIONALES RESUMEES - du (...)

► INFOS ASSOCIATIVES LOCALES - NATIONALES ET INTERNATIONALES RESUMEES - du 13 au 19 FEVRIER - avec remises à jour toute la semaine

mercredi 8 février 2017, par C3V Maison Citoyenne

Vous trouverez regroupées ici les nouvelles des associations locales, nationales et internationales en bref avec tous les liens utiles.

Les articles sont ajoutés au fur et à mesure de leurs arrivées dans la semaine correspondante - N’hésitez donc pas à y revenir chercher les nouveautés



CETA et reforme du marche carbone : double peine pour le climat au Parlement européen

Le Parlement européen a voté sur deux textes essentiels pour les citoyens européens : l’un sur l’adoption du CETA (l’accord UE-Canada) et l’autre sur la réforme du marché carbone - ce mécanisme censé faire payer les pollueurs en Europe afin de faire baisser les émissions de CO2. Le Parlement européen n’a pas écouté les citoyens. Sur ces deux votes, il a décidé de trahir l’accord de Paris sur le climat.
Notre communiqué

Info SERRE en ligne

Rencontrez Jane, militante pour l’égalité au Kenya



Bonjour,

Je voulais vous présenter Jane, qui, comme vous, refuse les inégalités et les injustices ! Jane vit et travaille dans le quartier de Kawangware, à Nairobi, la capitale du Kenya. Elle est commerçante et vend des objets artisanaux qu’elle confectionne en bordure de route. Dans ce quartier alimenté en eau courante seulement trois jours par semaine et dépourvu de routes praticables par les voitures, les commerçants comme Jane se voient toutefois imposer une taxe locale de 50 shillings kenyans par jour. Un coût très élevé qui pèse considérablement sur leur activité et leurs commerces, dont la valeur des stocks ne dépasse pas les 100 ou 200 shillings : ça représente donc pour certains la moitié !

Une situation inacceptable quand on sait que, en parallèle, le gouvernement kenyan octroie des incitations fiscales aux grandes entreprises implantées dans les zones économiques spéciales. Le Kenya perd ainsi chaque année 1,1 milliard de dollars en exonérations fiscales accordées aux entreprises, soit près du double du budget de la santé.

Pour de nombreuses personnes, comme Jane, les inégalités sont une réalité au quotidien.

Vous avez signé notre pétition pour que les entreprises payent leur juste part d’impôt, vous connaissez donc cette injustice. Mais cette situation n’est pas une fatalité. Nous pouvons agir, ici en soutenant une nouvelle vision politique plus solidaire. Et au Kenya également, les citoyens et les citoyennes se battent chaque jour pour inverser cette tendance. Jane fait partie du groupe « Shining Mothers » (les mères lumineuses), qui forme d’autres femmes de la communauté au sujet de leurs droits fondamentaux et leur apprend à gérer un commerce. Elles s’expriment aussi collectivement pour demander aux autorités locales de mieux protéger et soutenir leurs activités. Les Shining Mothers ont ainsi obtenu que la taxe locale imposée aux commerçants soit dorénavant collectée seulement deux fois par semaine.

Découvrez le témoignage de Jane et les activités de sa communauté pour exiger une économie qui profite à tous, non seulement à une minorité, dans cette vidéo.

Je vous remercie de votre engagement pour un monde juste et sans pauvreté.

Claire Fehrenbach
Directrice Générale d’Oxfam France



DOSSIER D’ALERTE
BLOOM a plongé dans le monde opaque de la "pêche minotière", qui réduit en farines des poissons parfaitement comestibles comme les sardines et les anchois pour nourrir les poissons d’élevage, les porcs et les volailles, mais aussi les chiens et chats.


Découvrez les impacts cachés des élevages industriels en lisant notre dossier d’alerte sur le site internet de BLOOM ICI, version complète uniquement en anglais ICI.



PRÉSIDENTIELLES 2017 : ET L’OCÉAN DANS TOUT ÇA ?

BLOOM a décidé de passer au crible les programmes des candidats à l’élection présidentielle pour exfiltrer les informations concernant la préservation des océans et des pêcheurs. Premier article dans la série : " Hamon se mouille, Macron plane ".


PLUS DE TRANSPARENCE POUR LA PÊCHE EUROPÉENNE

Le 23 janvier dernier, BLOOM a co-signé un courrier avec 52 autres organisations internationales demandant aux élus européens plus de transparence concernant les données des flottes de pêche européennes.

Le 2 février, le texte a été adopté en session plénière du Parlement européen. Si la nouvelle réglementation n’est pas torpillée par le Conseil de l’UE, elle sera un formidable outil de lutte contre la pêche illégale et abusive. En savoir plus ICI



© G. Cripps / Blue Ventures


PROJECTION : "DES LOIS ET DES HOMMES"

BLOOM est fière d’être partenaire du film "Des lois et des hommes", car notre combat est comparable à celui des pêcheurs artisans de l’île irlandaise d’Arranmore. BLOOM a fait interdire le chalutage profond en Europe en étant tenace, comme le héros du film, John O’Brien, qui nous fait la démonstration que l’heure n’est pas à l’espoir ou au désespoir, mais à l’action.

En savoir plus ICI

Projection le 8 mars en présence de Claire Nouvian et du réalisateur Loïc Jourdain au cinéma la Clef, dans le 5ème à Paris.


Article intégrale ICI













Bonjour,
Comme vous le savez, nous avons révélé le mois dernier que la banque HSBC finance des entreprises du secteur de l’huile de palme qui ravagent les forêts indonésiennes. En participant à près de 18 milliards de dollars de prêts ou d’obligations à ces entreprises aux pratiques destructrices, HSBC met en danger le climat, la biodiversité et la santé des populations.

La pression monte : alors que les militant-e-s de Greenpeace se mobilisent partout dans le monde, vous êtes déjà plus de de 200 000 à avoir signé la pétition demandant à HSBC d’arrêter de financer la déforestation.

HSBC pense-t-elle que nous allons nous arrêter là ? Ce serait mal nous connaître ! Vous aussi, rejoignez la mobilisation internationale pour que la plus grande banque d’Europe arrête de financer la destruction des forêts.

• Envoyez un e-mail à Stuart Gulliver, le PDG d’HSBC en copiant-collant, par exemple, le texte ci-dessous et en l’envoyant à stuart.t.gulliver@hsbc.com(vous pouvez mettre en copie Francis Sullivan, Responsable développement durable : francissullivan@hsbc.com)

Monsieur Gulliver,

Je suis choqué(e) d’apprendre qu’HSBC finance des entreprises du secteur de l’huile de palme qui détruisent les forêts indonésiennes.

La déforestation entraîne des incendies qui sont à l’origine de milliers de morts chaque année. Les orangs-outans sont au bord de l’extinction. La biodiversité et le climat sont menacés.

HSBC prétend que le développement durable est au cœur de ses priorités. Votre banque doit arrêter de financer la destruction des forêts !

Interpellez la banque sur sa page Facebook officielle en commentant ses publications avec le message ci-dessous :

HSBC, vos liens avec des entreprises qui détruisent les forêts indonésiennes sont inacceptables. Vous devez être transparents et mettre fin à cette situation. Arrêtez de financer la destruction des forêts !
https://act.greenpeace.org/page/5284/petition/1

Si vous êtes client-e de la banque HSBC, n’hésitez pas à le mentionner dans vos messages ! Votre avis aura encore plus de poids.

HSBC et son PDG doivent comprendre que nous ne nous contenterons pas de réponses superficielles : les forêts indonésiennes ne peuvent pas attendre. Faisons entendre notre voix pour protéger les forêts et mettre fin à l’impunité des grandes banques.

A bientôt,

Mehdi, pour l’équipe Forêts de Greenpeace

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL