Accueil > ASSOCIATIONS - ONG. > INFOS ASSOCIATIVES REGROUPEES - LOCALES, NATIONALES, INTERNATIONALES... > ASSOCIATIONS - INFOS D’ASSOS ENVIRONNEMENTALES ET SOCIALES NATIONALES ET (...)

ASSOCIATIONS - INFOS D’ASSOS ENVIRONNEMENTALES ET SOCIALES NATIONALES ET EUROPEENNES RESUMEES + LIENS - JANVIER - SEMAINE n°1 - avec remises à jour toute la semaine

dimanche 1er janvier 2017, par C3V Maison Citoyenne

Vous trouverez désormais regroupées les nouvelles des associations nationales et européennes en bref avec tous les liens utiles.

Les articles seront mis au fur et à mesure de leurs arrivées - n’hésitez donc pas à y revenir chercher les nouveautés

Un grand merci pour vos visites de plus en plus nombreuses !


Toute l’équipe de Sherpa vous souhaite
une excellente année 2017 !

Sherpa protège et défend les populations victimes des crimes commis par les multinationales.

En 2017, nous continuerons à œuvrer pour replacer l’être humain au cœur de la mondialisation.

Nous vous remercions d’être à nos côtés et vous souhaitons une excellente année 2017 !

Association SherpaNous contacterNous rejoindre


Newsletter CAC - MERCREDI 4 JANVIER 2017 - midi

>> L’HEURE DE LA SIRÈNE <<

VERSION PDF ICI

Chers membres du CAC, chers sympathisant-e-s,

Chaque mois, à l’heure où le Sol # de la sirène des pompiers retentit, cette courte lettre d’info vous permet d’être rapidement tenu informés des principales actualités du Collectif.

… Et en ce début d’année, elle nous permet également de vous présenter, pour cette année nouvelle, tous vœux de réussite et de félicité !!!

1. Le 13 Janvier affiche complet !

Franc succès pour notre journée de formation et de réflexion Quelles réponses à la marchandisation du « social » ?

Consolation pour les personnes qui ne peuvent s’inscrire, des actes seront publiés, ils constitueront le tome 2 du fameux Quand le social finance les banques et les multinationales.

2. Retour sur plénière

En parlant de compte-rendu, les premiers éléments retraçant la dernière plénière du CAC sont disponibles sur cette page dédiée à la thématique De la crise à la transformation du monde associatif.

3. Un prochain rdv à noter : le 16 février.

Le dernier acte du projet Culture, commun et solidarités de l’UFISC, auquel le CAC a contribué, se tiendra le 16 février au Palais du Luxembourg avec un forum citoyen ouvert à tous. Cette journée permettra de revenir sur les 4 thématiques travaillées ces derniers mois : financiarisation vs action citoyenne / droits culturels / travail & solidarités / processus de coopération.

Lien pour s’inscrire et programme complet à venir, mais en attendant nous vous invitons d’ores et déjà à noter cette date dans vos agendas.

4. Participation du CAC à la consultation européenne sur le socle des droits sociaux

La commission européenne donnait jusqu’au 31 décembre pour apporter sa contribution à ce que devrait être le socle des droits sociaux. Le Collectif des Associations Citoyennes a répondu et ce texte est disponible ici (merci à nos amis de l’Ufisc avec qui nous avons réalisé ce travail)

Et comme il est de bon ton de finir cette première newsletter de l’année par une bonne nouvelle : votre adhésion 2017 est possible, la preuve ici et ici !

SOUTENIR LE CAC

Pour continuer, prolonger, amplifier le travail réalisé par le CAC, votre contribution est cruciale, vitale et elle peut prendre de multiples formes.

N’hésitez pas à vous rapprocher de nous et, bien sûr, en individuel ou via votre organisation, à adhérer ou faire adhérer en ligne (ou bulletin ici) votre soutien est une garantie d’indépendance pour le Collectif.

… Pour aller plus loin, le site du Collectif des Associations Citoyennes (avec notamment en ligne actuellement notre recherche de service civique « aide à la communication ») et le lien vers le dernier "Pingouin"

Collectif des associations citoyennes

associations-citoyennes.net


Nous vous souhaitons une excellente année 2017 !
A très bientôt,
Les équipes d’AVSF

----

REJOIGNEZ-NOUS

Lettre Forêt vivante n°44 de Yonne







Lautre (29.12.16)

Merci de faire connaître cette lettre si elle vous paraît utile.

1/ La déforestation favorise l’émergence de nouvelles maladies

La déforestation n’est pas seulement une menace pour la biodiversité. Elle affecte aussi notre santé. En raison des activités humaines induites par l’exploitation de la forêt, de nouvelles pathologies infectieuses émergent dans les pays tropicaux, affirme une étude publiée mercredi 7 décembre dans Science Advances.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/12/07/la-deforestation-favorise-l-emergence-de-nouvelles-maladies_5045223_3244.html

2/ Forêts et filières courtes

Forêts et filières courtes, 1ère partie (21ème émission de la série « Entre cimes et racines »)

La filière bois tend vers une concentration de la transformation dans de grosses unités, avec comme conséquence l’homogénéisation des peuplements forestiers et la standardisation des produits finis. Sur différents territoires, des initiatives résistent à cette évolution et proposent des alternatives. Elles cherchent à renouer des liens entre les différents acteurs de la filière, entre propriétaires forestiers, entreprises de travaux forestiers, scieurs, artisans, bûcherons, débardeurs, et également avec des consommateurs locaux. La 12ème rencontre du Réseau pour les Alternatives Forestières (13-15 octobre 2016 à Laurac en Ardèche), co-organisée par le Collectif Bois 07, était consacrée à cette thématique. La présentation de trois initiatives locales en Ardèche, en Dordogne et en Bretagne.

http://www.zinzine.domainepublic.net/?ref=2665

Forêts et filières courtes, 2ème partie (22ème émission de la série « Entre cimes et racines »)

Nous nous retrouvons à Laurac en Ardèche, aux 12ème rencontres du Réseau pour les Alternatives Forestières (13-15 octobre 2016) consacrées aux circuits courts au sein de la filière bois. Comment renouer des liens entre les différents acteurs de la filière ? Comment mettre en place des alternatives à l’approche industrielle qui favorise des unités de plus en plus énormes ? Cette deuxième émission nous amène dans la Drôme (l’association Dryade), dans l’Hérault (La route du bois) et en Haute Savoie (L’Appel de la Forêt).

http://www.zinzine.domainepublic.net/?ref=2666

Vous pouvez trouver toutes les émissions de cette série sur le site du RAF : www.alternativesforestieres.org

Salutations amicales, Nicholas Bell, RAF / Radio Zinzine

3/ Une victoire pour les forêts africaines : la Socfin s’engage enfin sur le Zéro Déforestation

Après une première annonce en juillet dernier, la Socfin a enfin publié hier une politique qui l’engage sur le chemin du “Zéro Déforestation”. Si l’entreprise matérialise les engagements pris dans sa nouvelle politique, des dizaines de milliers d’hectares de forêts tropicales détenus par l’entreprise pourraient ainsi échapper à la destruction.

http://forets.greenpeace.fr/victoire-forets-socfin-zero-deforestation

4/ Parc Naturel Régional du Morvan : DU DÉBARDAGE A CHEVAL ! Pour une forêt remarquable en site Natura 2000

Une équipe de six chevaux comtois et ardennais a été mobilisée dans les Gorges de la Canche à Roussillon-en-Morvan pour débarder quatre hectares de sapin pectiné. Ces sapins avaient été plantés à l’emplacement d’une forêt de ravin, habitat forestier rare et d’intérêt communautaire prioritaire. En exploitant ces résineux, l’objectif est de permettre le retour de la forêt de ravin originelle. Grâce à un financement par un contrat Natura 2000, le débardage avec des chevaux plutôt qu’avec une machine a permis de respecter les enjeux écologique d’un tel site.

http://biodiversitedumorvan.n2000.fr/les-sites-du-morvan/site-27-vallee-de-la-canche/vie-du-site

5/ S’opposer au pillage du bois de vène au Nigéria (État de Taraba)

Rougis par leur sève, comme s’ils saignaient, les troncs de bois de vène gisent au bord des routes au Nigéria. « Les forêts sont perdues si nous n’intervenons pas tout de suite » alerte l’écologue Hazel Chapmann. Même le Parc national de Gashaka Gumti est menacé. Demandons l’arrêt des exportations à la ministre de l’environnement !
https://www.sauvonslaforet.org/petitions/1080/stop-au-pillage-du-bois-de-vene-au-nigeria

6/ Agir contre le projet Actipôle de Centrale Biomasse du Tonnerrois : un projet climaticide : N’oubliez pas ce geste simple : adhérer à l’Arpent :

Conformément à l’article 3 de ses statuts, l’association A.R.P.E.N.T.
• Souhaite constituer une force de consultation et de proposition sur les sujets
environnementaux qui touchent notre territoire.
• Alerte les responsables locaux des éventuelles menaces qui pèsent sur les éléments naturels d’importance patrimoniale et sur la biodiversité.
Le projet de centrale électrique alimentée par la biomasse, conduit dans le plus grand secret par la Communauté de Communes, soulève de nombreuses questions qui restent sans réponse.
Si, comme nous :
• vous vous sentez concerné par l’avenir de notre territoire,
• vous souhaitez obtenir toutes les informations sur ce projet afin d’en évaluer les impacts économiques et écologiques,
Alors, venez nous rejoindre en adhérant à l’ARPENT
http://www.foret-tonnerroise.fr
arpent@aliceadsl.f

http://www.foret-tonnerroise.fr/IMG/pdf/adh-2016-2017-site.pdf

et lire nos articles dans ces rubriques dédiées

Forêts http://yonnelautre.fr/spip.php?rubrique185

Bois Biomasse Bioénergie http://yonnelautre.fr/spip.php?rubrique190

Pour faire paraître une info dans cette lettre, pour demander des anciennes lettres (depuis février 2015), nous écrire à : listes@yonnelautre.fr

Pour s’abonner nous écrire ou le faire directement sur le serveur

foretvivante-subscribe@yonnelautre.fr

Pour se désabonner nous écrire ou le faire directement sur le serveur

foretvivante-unsubscribe@yonnelautre.fr

Merci de faire connaître cette lettre si elle vous paraît utile.

Pour rejoindre le groupe de réflexion autour de la forêt dans l’Yonne et tout autour,

nous écrire à : listes@yonnelautre.fr

ou s’inscrire directement à actionforet-subscribe@yonnelautre.fr
Pour Yonne Lautre, Pascal Paquin (Co-rédacteur) http://yonnelautre.fr/








avant que 2017 ne nous emporte dans le flot de ses jours...



Quelle fin d’année exceptionnelle pour les citoyens mobilisés sur Change.org !

Hier, le président François Hollande a accordé une grâce totale à Jacqueline Sauvage emprisonnée pour avoir tué son mari violent. Après un an de campagne pour sa libération et plus de 820.000 signatures sur Change.org, elle est aujourd’hui libre.

Et il y a quelques jours à peine, en réponse à une autre pétition sur Change.org, l’État s’est engagé à accorder la nationalité française aux tirailleurs sénégalais qui ont risqué leur vie pour la France.

Oui, les pétitions en ligne lancées sur Change.org font vraiment changer les choses.

En France, vous êtes plus de 8 millions à y croire, à vous exprimer et à faire bouger les lignes, quelle que soit la cause qui vous tient à coeur.


Change.org en France, c’est une équipe de 4 personnes
dont le rôle est de vous aider à avoir cet impact. Mais pour pouvoir le faire et pour garder notre plateforme gratuite et ouverte à tous, nous avons besoin de ressources.
Soutenez Change.org, votre contribution financière rendra possible d’autres victoires citoyennes en 2017.

Si vous acceptez de soutenir Change.org de quelques euros par mois, selon vos possibilités, vous nous aiderez à fournir à chacun des outils de mobilisation toujours plus efficaces. En retour, nous vous enverrons des informations régulières sur l’impact des mobilisations. Vous serez aussi en contact direct avec notre petite équipe en France et avec les utilisateurs qui nous soutiennent et qui sont aujourd’hui près de 800.

Nous devons atteindre les 1000 soutiens avant la fin d’année pour aborder 2017 avec les ressources nécessaires pour accompagner les nombreuses causes et combats portés par des citoyens engagés comme vous.

Il nous reste 3 jours pour y arriver ensemble : cliquez ici pour soutenir Change.org.
Merci et meilleurs voeux de changements pour 2017

Benjamin des Gachons, directeur France de Change.org

PS : si vous hésitez encore, cliquez ici pour découvrir au moins trois bonnes raisons de soutenir Change.org.

Je soutiens Change.org




Que vous soyez en pyjama ou encore en tenue d’apparat, déjà réveillé-e ou vraiment trop fatigué-e, ça y est, 2017 a commencé ! Et toute l’équipe d’Oxfam vous présente ses meilleurs vœux et une excellente année, sous le signe de la solidarité.

Nous vous donnons rendez-vous tout au long de l’année, déterminé-e-s et mobilisé-e-s, pour construire ensemble un monde plus juste !

A très bientôt,

L’équipe Oxfam France


Meilleurs vœux pour cette nouvelle année

Au nom de toutes les équipes d’Amnesty International France, je suis heureuse de vous présenter mes meilleurs vœux pour cette année 2017, à vous ainsi qu’à vos proches.

Souhaitons que 2017 soit une année où la violence et les injustices reculent pour laisser place à un monde plus humain.

Je vous remercie pour la force de votre engagement.

Camille Blanc
Présidente d’Amnesty International France


33 raisons de tirer un bilan positif de 2016

Partout où l’on regarde, 2016 semble être considérée comme une terrible année. Mais l’a-t-elle été réellement ? Grâce à vous, nous avons trouvé 33 raisons de tirer un bilan positif de 2016.

Lire la suite


Réfugiés Rohingyas : le désespoir au Bangladesh

Des dizaines de milliers de Rohingyas en quête de sécurité ont franchi la frontière du Bangladesh au cours des deux derniers mois. Le nombre exact de réfugiés est impossible à déterminer, mais les Nations unies estiment qu’ils sont au moins 27 000.

Lire la suite


Crimée : quand l’opposition est réduite au silence

La communauté des Tatars de Crimée est systématiquement persécutée par les autorités russes depuis le début de l’occupation et de l’annexion illégale de la Crimée par la Russie.

Lire la suite


3 questions sur l’huile de palme

Qu’est-ce que l’huile de palme ? Quel est le rapport avec les droits humains ? Que peut-on faire contre ces abus ?

Lire la suite


Donnez-nous les moyens d’agir








LA DECROISSANCE 135 EN KIOSQUE JUSQU\\’AU 30 JANVIER 2017

« Dans notre société où les inégalités économiques et sociales se creusent, on voit bien ce que provoque cette injonction à consommer : de la frustration et de la colère. (...) Sincèrement, je pense que nous n’aurons pas d’avenir sans décroissance. »
Célia Monseigne, maire PS de Saint-André-de-Cubzac en Gironde (Sud-Ouest, 27 décembre 2016).
www.decroissance.org

LE PROGRÈS M’A TUER, « OUVRAGE DE RÉFÉRENCE » POUR LA DÉCROISSANCE
« S’il s’agit de retrouver en un ouvrage condensés de courts textes, mais denses, écrit par par un panel aussi divers que talentueux de 45 auteurs (...), avec un thème central qu’est la critique du progrès tel que défini par la société productiviste, Le progrès m’a tuer devient un ouvrage de référence. Foisonnant d’arguments que l’on soulignera, de pages qu’on annotera, de phrases sur lesquelles on reviendra... »
Revue Kairos n°27, novembre 2016. À commander ici.

LA DÉCROISSANCE DE DÉCEMBRE-JANVIER 2016-2017 EST EN KIOSQUE
« Débranche », le numéro n° 135 de La Décroissance, de décembre-janvier 2016-2017, est en kiosque jusqu’au mardi 30 janvier 2016.
http://www.ladecroissance.net/


http://www.bastamag.net/

Basta !, un média que l’oligarchie n’achètera pas

Plutôt qu’à Bernard Arnault, Arnaud Lagardère, Vincent Bolloré, Serge Dassault, Xavier Niel, ou une autre des dix fortunes qui possèdent 90 % de la presse française, c’est à vous, lectrices et lecteurs de Basta !, que nous faisons appel.

Vous êtes plus d’1,5 million à nous lire chaque mois, mais encore trop peu à faire un don. Si 7000 lecteurs et lectrices s’engageaient à donner 4 euros par mois, notre budget annuel serait atteint.

Pour que nous continuions notre travail, votre soutien financier est primordial.

Si vous ne l’avez pas encore fait, il ne vous reste que quelques jours pour participer à notre campagne de dons. Et favoriser ainsi le développement d’un média que l’oligarchie n’achètera pas.

Comment faire un don ?

en passant par la plateforme J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros grâce à une réduction fiscale.
ou en remplissant le formulaire en ligne sur notre site

Un grand merci pour votre soutien !

Nous vous souhaitons une bonne fin d’année,

L’équipe de Basta !





Aujourd’hui, plus de 795 millions de femmes, d’hommes et d’enfants souffrent de la faim dans le monde.

À chaque instant, des milliers d’entre eux mènent un combat pour lutter contre les causes de la faim : contre les changements climatiques qui affectent particulièrement les pays du Sud, contre l’accaparement de leurs ressources naturelles par des multinationales, contre la guerre qui provoque la misère.

Et vous, en quelques instants, vous pouvez les aider en faisant un don.


Donnez, donnez… Dieu vous l’rANDRA !

http://www.dailymotion.com/video/x56ipfg_donnez-donnez-dieu-vous-l-r-andra_news

Il reste 4 jours avant la mort de 2016.

Toutes les ONG, toutes les associations environnementales, tous les partis politiques sont en train de vous solliciter, de vous harceler, de faire appel à votre générosité pour financer leurs actions.

Toutes mettent en avant les avantages fiscaux liés à un versement durant cette année 2016.

C’est l’heure de se montrer généreux. Mais il y a tant de causes à soutenir !

Ne mettez pas tous vos dons dans le même panier !

En ce qui concerne les entités environnementales généralistes, celles qui agissent pour le thon rouge, les grenouilles vertes, les papillons bleus… et beaucoup moins contre les trèfles jaunes…il n’est pas facile de choisir par exemple entre Greenpeace, FNE, WWF, FNH, Agir pour l’environnement…

Faut-il signaler que certaines organisations sont d’ailleurs largement subventionnées par l’Etat, et n’ont pas le degré d’indépendance et d’action qu’on imagine ?

Certaines d’ailleurs ne font rien ou pas grand chose contre le nucléaire. Evidemment on peut-être écolo et pas anti-nucléaire… Autre débat.

Pas facile non plus d’expliquer en quelques mots pourquoi il faudrait plus soutenir la CRIIRAD que l’ACRO. Encore moins, pourquoi il faudrait donner moins de sous à une célèbre fédération comme le Réseau Sortir du Nucléaire, qui aujourd’hui est bien loin de représenter 913 groupes, comme elle le clame :

http://www.sortirdunucleaire.org/charte

La vérité est que, lors de la dernière Assemblée générale du Réseau Sortir du Nucléaire, le plus grand nombre de votants (pouvoirs inclus) a été de 97 ! On est loin des 913 groupesannoncés. Et depuis, de nombreux groupes sont sortis du réseau, la tendance étant au regroupement régional.

Et la Région Grand-Est semble d’ailleurs ne pas échapper à la règle.

Alors, c’est un appel à un détournement de dons ?

Non, pas tout à fait… Mais nous invitons les généreux donateurs de la Région Grand-Est à bien réfléchir au moment de libeller leur chèque… Et ceux des autres régions aussi...

Financez nos projets


Avec quelques groupes comme le CEDRA 52(Haute-Marne) animé par Michel MARIE, comme l’EODRA (Meuse), animé par Jean-Marc FLEURY, l’Association La Qualité de Vie a de grands projets pour 2017. Actions locales autour des poubelles de SOULAINES et de BURE.Autour des sites de GUDMONT-VILLIERS et de JOINVILLE-EN-CHAMPAGNE. Actions régionales jusqu’à STRASBURE...

Nous en reparlerons dès janvier lors de la tenue des Assises 2017.

Vous allez voir : dans la région, les trèfles nucléaires vont faire une sale gueule en 2017…

Fédérer tous les groupes anti-nucléaires du Grand-Est


Pour lutter contre la prolifération des métastases nucléaires dans la Région Grand-Est

La suite de cette newletter ICI


Adoption définitive du seuil de 20% de bio en restauration collective : MERCI !

Au terme d’une procédure parlementaire pleine de rebondissements, un seuil de 20% d’aliments bio et locaux en restauration collective a été adopté définitivement par les députés aujourd’hui.

Grâce à vous et à plus de 200 000 signataires de la pétition électronique « Voir la vie en bio » mise en ligne par Agir pour l’Environnement, nous pouvons désormais espérer que les repas servis en restauration collective publique soient composés d’au moins 20% d’aliments biologiques produits localement au plus tard en 2020. A l’heure actuelle, moins de 4% de la nourriture servie en restauration collective est bio !

Face aux lobbies et au conservatisme, Agir pour l’Environnement n’a eu de cesse de faire vivre une mobilisation citoyenne exigeante :

  • sondage,
  • pétitions électroniques,
  • actions et manifestations,
  • mise en ligne d’un trombinoscope,
  • rendez-vous avec les décideurs,
  • notes,
  • conférences,
  • et articles de presse...
    Notre action et votre soutien ont payé : la mobilisation citoyenne a une nouvelle fois fait la preuve de son efficacité !

    Suite de l’article ICI



PETITION

Sécurité Sociale unique et universelle

Pour retour à une Sécurité Sociale unique et universelle, dirigée par des représentants élus par les citoyens.

Notre objectif : mettre ce sujet au coeur du débat politique de la présidentielle !

Nous, patients et usagers de la santé, professionnels du soin, associations de patients, associations citoyennes et syndicats de professionnels de la santé, demandons un retour de la gouvernance de la Sécurité Sociale selon les principes fondateurs du Conseil National de la Résistance.

En effet, à sa création la gestion du régime général de la Sécurité Sociale a été assumée par les salariés eux-mêmes. Entre 1945 et 1960, les Caisses de sécurités Sociales ont été gérées par des administrateurs élus dont les trois quarts représentaient les salariés. Il s’est alors agi d’une incontestable Démocratie Sociale réelle.

Malheureusement aujourd’hui, le constat apparaît désastreux. Les assurances privées (mutuelles et autres) prennent de plus en plus d’importance dans le remboursement des soins, les débats politiques évoquent un désengagement progressif de l’Assurance Maladie dans ce remboursement, le financement public de la formation médicale continue est remplacé par celui de l’industrie pharmaceutique, l’âge de départ à la retraite est sans cesse repoussé…

Des questions aussi cruciales ne sauraient passer sous le « radar démocratique » et ne devraient pas être tranchées sans débat public. L’année électorale qui s’annonce doit être le moment pour discuter de façon transparente et démocratique de cette problématique.

Dès lors, nous souhaitons un retour à une Sécurité Sociale unique et universelle, dirigée par des représentants élus par les citoyens et nous demandons aux futurs candidats à la présidence de la République de se positionner clairement sur ce sujet.

DIFFUSEZ AUPRÈS DE VOTRE ENTOURAGE


Mossoul : des enfants blessés et traumatisés

La situation désespérée d’une génération d’enfants est dans la balance, alors que la bataille sanglante pour la ville de Mossoul pourrait devenir une catastrophe humanitaire.
Lire la suite


Rohingyas au Myanmar : un futur crime contre l’humanité

Homicides, viols, incendie de logement et de villages entiers… les Rohingyas subissent les violences des forces de sécurité. Des violations qui pourraient être constitutives de crimes contre l’humanité.
Lire la suite
----

Comment une "ONG" a essayé d’espionner Amnesty International

C’est au début du mois d’août de cette année que nous avons remarqué pour la première fois quelque chose d’étrange dans les messages que nous recevions de la part de Voiceless Victims.
Lire la suite
----

L’ONU à l’heure des « Robots tueurs »

Les gouvernements réunis le vendredi 16 décembre à Genève se sont engagés en faveur d’un processus mondial de négociation pour traiter de l’enjeu d’une interdiction totale du développement, du transfert et de l’utilisation potentielle des « robots tueurs ».
Lire la suite
----

Alep : enfin une résolution du conseil de sécurité de l’ONU

Les manœuvres politiques et les négociations qui ont tant duré ont enfin débouché sur une résolution du Conseil de sécurité autorisant le déploiement d’observateurs de l’ONU à Alep.
Lire la suite




EDITO

Chers amis,

Nous avons le plaisir de vous annoncer une excellente nouvelle avant les fêtes de fin d’année : le 29 novembre dernier, grâce à l’action de Sherpa depuis 2001, le « devoir de vigilance », a connu une avancée majeure. En effet, les députés ont adopté la plupart des amendements que nous souhaitions intégrer à cette loi qui responsabilise les plus puissantes multinationales.

Si elle est définitivement adoptée en janvier, ce sera un premier pas vers la prévention de drames causés par des entreprises, et ainsi vers plus de respect des droits humains au sein de la mondialisation.

Notre dernière action judiciaire s’intéresse de près aux relations d’affaires de Lafarge avec l’Etat Islamique. Les faits dénoncés dans la presse en début d’année méritaient une enquête approfondie, et démontreraient alors, si c’était encore nécessaire, la gravité des éventuels impacts négatifs des agissements des entreprises, en l’absence d’une régulation dissuasive.

En attendant que la justice fasse la lumière sur cette affaire, nous veillerons à ce que la loi « devoir de vigilance » soit adoptée avant la fin de la mandature, ce qui représenterait une première, mais surtout, nous y travaillons, une inspiration pour l’Europe et les pays européens.

Lire la suite ICI

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL