Accueil > ASSOCIATIONS - ONG. > NON-VIOLENCE > CERCLE DE SILENCE - mardi 25 octobre - Place de l’Hôtel - Auxerre

CERCLE DE SILENCE - mardi 25 octobre - Place de l’Hôtel - Auxerre

jeudi 20 octobre 2016, par C3V Maison Citoyenne

CERCLE DE SILENCE

mardi 25 octobre

Place de l’Hôtel - Auxerre

Les migrants sont de plus en plus présents dans le quotidien de notre département.
Pour faire savoir qu’ils sont plus une chance de rencontres qu’un objet de méfiance, réunissons-nous
Place de l’Hôtel de Ville à Auxerre
mardi 25 octobre, entre 18 h 30 et 19 h 30.
En P.J. le tract qui sera distribué.
Amitiés à chacune et chacun
pour le Cercle de Silence Christian Canavesio


En lien avec la centaine de Cercles de
Silence en France

Action de soutien avec les migrants Pour que les décisions soient appliquées de façon digne et respectueuse des hommes, femmes et enfants.
Animées par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ( DUDH ), des personnes militantes, non-violentes, croyantes ou non croyantes, clament par leur silence le droit à l’égale dignité pour tous.
Elles exigent que toutes les personnes migrantes, enfants, femmes et hommes, qui se trouvent sur le sol français, reçoivent un traitement légal, humain et respectueux.
Articles 5 et 13 de la DUDH :
« Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. »
« 1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un état.
2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. »
.Communiqué par le groupe Cimade de Nice
Millet était une jeune fille de 17 ans, Erythréenne, arrivée à Vintimille après un parcours que nous ne pouvons imaginer.
Avec sa famille elle a pris l’autoroute qui va de Vintimille à Nice, et là dans un tunnel, avant d’avoir atteint la frontière, Millet a été percutée par un semi- remorque, ce vendredi 7 octobre 2016.
L’Évêque du diocèse de Vintimille, Antonio Suetta, a prononcé ces mots lors des funérailles de Millet.
"MILLET EST UNE VICTIME. Une victime, tout d’abord, du régime injuste de son pays, duquel elle s’est échappée. Nous savons que, dans son pays, les garçons et les filles, dès leur jeune âge, sont enrôlés de force, pour une durée interminable, dans l’armée. Plus particulièrement pour les jeunes filles, ce « service, si l’on peut l’appeler ainsi, est un vrai enfer.
MILLET EST UNE VICTIME de nos frontières, aussi légales qu’injustes quand elles viennent se claquer au visage des gens et se ferment inexorablement, malgré leurs appels à l’aide.
MILLET EST UNE VICTIME d’une société qui se dit civilisée, qui revendique des principes comme ceux de la fraternité, de la liberté, de l’égalité. Principes que l’on ne sait pas toujours appliquer, ou du moins appliquer avec égalité pour tout le monde. Et cela est une vraie injustice, dont notre civilisation devrait avoir honte.
MILLET EST UNE VICTIME de tous ces dossiers qui s’empilent sur les bureaux de ceux qui ont le pouvoir, une victime des procédures injustes et longues pour donner justice aux pauvres qui demandent de l’aide.
MILLET EST UNE VICTIME, enfin, de notre hypocrisie. Nous devons nous rappeler les paroles du Pape François, qui avec son habituelle franchise et son habituel courage, a dit il y a quelques jours : comment peut-on dire que l’on accueille le Christ dans notre vie si nous ne savons même pas accueillir les personnes de couleur qui frappent à la porte de notre maison et de notre cœur ?"
Pour l’intégralité de l’homélie, en italien : http://www.la-riviera.it/pages/i-funeralimiletgiovane- uccisaun-tirautostrada-mentre-cercavaliberta-video-e-foto-3116.html
Rejoignez-nous le dernier mardi de chaque mois :
à Auxerre, place de l’Hôtel de Ville, de 18 h 30 à 19 h 30 à Sens, place de la République, de 18 h à 19 h
contact : cercledesilence.auxerre@gmail.com
IPSN – ne pas jeter sur la voie publique
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL