Accueil > Energies - Sciences - Techno. > La plus grande centrale solaire du monde vient d’être mise en service en (...)

La plus grande centrale solaire du monde vient d’être mise en service en Californie

dimanche 21 février 2016, par C3V Maison Citoyenne

La plus grande centrale solaire du monde vient d’être mise en service en Californie


La plus grande et la plus puissante centrale solaire du monde vient d’être connectée au réseau électrique en Californie (Etats-Unis). Avec l’installation des 40 derniers megawatts, cette centrale solaire a désormais une puissance de 550 MW.

La centrale solaire thermique de Ivanpah, dans le désert de Mojave en Californie est la plus grande du genre. Elle est capable de produire l’électricité nécessaire à 140 000 foyers.
Centrale solaire d’Ivanpah
Photos BrightSource
Cette nouvelle ferme solaire américaine surpasse l’impressionnante centrale solaire d’Ivanpah inaugurée le 13 février 2014 après 4 ans de construction et un coût total de 2,2 milliards de dollars, dans le désert des Mojaves (sud de la Californie). Celle-ci s’étend sur une surface d’environ 5 km2 et délivre une puissance de 392 MW d’électricité, de quoi couvrir les besoins de 140 000 foyers pendant un an, indique l’opérateur de la centrale dans un communiqué.

La ferme solaire Topaz : la plus puissante du monde

Réalisée par First Solar, l’un des leaders mondiaux dans la fabrication de panneaux solaires, la construction de la ferme solaire Topaz a débuté en 2011, dans le comté de San Luis Obispo, également dans le désert californien.

Cette centrale solaire est capable de délivrer 550 megawatts (MW) de puissance, c’est l’équivalent d’un sixième d’un réacteur nucléaire[1]. Elle fournit suffisamment d’électricité pour alimenter quelque 160 000 foyers.

Cette prouesse technologique occupe tout de même une surface de 25 kilomètres carrés - un quart de la taille de Paris - et se compose de neuf millions de panneaux solaires surélevés de seulement 1,7 mètre, ce qui limite l’atteinte au paysage.

Selon Firts Solar, la centrale solaire a un impact très limité sur l’environnement : contrairement à la plupart des centrales solaires, Topaz ne requiert pas d’eau pour générer de l’électricité et fait très peu de bruit vu l’absence de parties mobiles qui pourraient suivre le Soleil par exemple. Rappelons que l’exploitation de l’énergie solaire n’émet directement aucun polluant et ne produit pas de déchets.

Cette installation solaire hors norme constitue une étape importante vers les objectifs de cet État visant à fournir 33 % de l’électricité domestique à partir de sources d’énergies renouvelables d’ici 2020.

Enfin, cette centrale solaire devrait éviter l’émission d’environ 370 000 tonnes de dioxyde de carbone(CO2) par an, soit l’équivalent de 73 000 voitures en circulation. Ceci en se substituant au centrales thermiques utilisés pour produire de l’électricité.

Si la construction a coûté 2 milliards de dollars, les bénéfices sont également économiques :

400 emplois pendant trois ans dédiés à la construction, ce qui représente 192 millions de dollars ;
52 millions de dollars pour les fournisseurs locaux ;
14 millions de dollars de taxes de vente pendant la construction et jusqu’à 400 000 dollars par an de recettes fiscales.

Si Topaz est aujourd’hui la plus puissante centrale solaire au monde, elle sera dépassée d’ici peu par une autre ferme solaire en production : Solar Star de SunPower d’une puissance de 579 MW, qui sera capable de subvenir aux besoins de 255 000 foyers. Celle-ci sera équipée 1,7 million de panneaux solaires installés sur 32 km².

Un rapport commandé par le gouvernement américain montre que le kWh solaire pourrait devenir moins cher que le kWh produit avec du gaz d’ici 2018.

2020 : plus de 40% de l’électricité du Maroc proviendra du solaire


La surenchère solaire n’en finit plus :

le Maroc construit actuellement la future plus grande centrale solaire du monde dans la ville d’Ouarzazate.

Cette ville aux portes du désert devrait accueillir d’ici 2020, quatre gigantesques centrales solaires, qui devraient fournir plus de 40 % de l’électricité du Maroc avec une puissance de 580 MW.

Ces centrales solaires sont différentes des précédentes : des miroirs paraboliques de 12 m de haut concentrent les rayons du soleil et les dirige sur un tube où circule une huile synthétique, chauffée à plus de 300°C. Cette huile permet ensuite de chauffer un réservoir rempli d’eau qui se transforme en vapeur et alimente des turbines qui génèrent de l’électricité.
La nuit, deux réservoirs remplis de sels fondus stockent la chaleur, assurant trois heures de production électrique.

Pour l’instant, la première phase du projet (Noor 1) est terminée : 500 000 miroirs paraboliques ont été disposés sur 800 lignes et occupent une superficie de 480 hectares.
L’achèvement de cette première phase offre aux Marocains une puissance de 160 MW.

Notes

Si l’on considère que la ferme solaire a un facteur de charge de 20 % (conditions optimales), sa puissance finale sera de 110 MW. A comparer avec un réacteur nucléaire de 950 MW d’un facteur de charge de 75 % (en France), sa puissance sera alors de 712 MW. Le rapport entre les deux est de 6,4.

Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4176-plus-grande-centrale-solaire-Californie

Voir en ligne : Notre Planète Info

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL