C3V

Accueil > 🌞 C3V MAISON CITOYENNE - INFOS diverses... > Bibliothèque > LIVRES GROUPE EN UN ARTICLES...

LIVRES GROUPE EN UN ARTICLES...

dimanche 7 décembre 2014, par C3V Maison Citoyenne




- 























" Crime climatique STOP ! "

L’appel de la société civile

Ouvrage collectif aux Éditions du Seuil
Date de parution 27/08/2015

Avec les contributions de Naomi Klein, Vandana Shiva, Jean Jouzel, Susan George, Bill McKibben, Geneviève Azam, Pablo Solon, Maxime Combes...
Préface de Monseigneur Desmond Tutu.

L’ouvrage sera mis à votre disposition sur place par la librairie " Oblique " d’Auxerre -

Quelques précisions sur l’ouvrage :

Le dérèglement climatique tue. Il bouleverse des centaines de millions de vies, à commencer par celles des plus pauvres et des plus fragiles. Pour que notre planète reste vivable, près de 80 % des réserves d’énergies fossiles actuellement connues doivent demeurer inexploitées.

Nous n’en prenons nullement le chemin. Les négociations dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur le climat de Paris s’annoncent comme un échec : les États abandonnent l’objectif de tout faire pour rester sous le seuil d’une augmentation maximale de la température de + 2 °C au-delà duquel les pires scénarios deviennent possibles.

C’est pourquoi la société civile mondiale lance aujourd’hui un appel à la mobilisation, et à construire un vaste mouvement qui refonde nos sociétés.

Ce livre porte la voix de personnalités du monde entier, de chercheurs conscients de l’impasse actuelle, mais aussi celle d’innombrables victimes, réfugiés climatiques et collectifs en lutte contre la machine à réchauffer la planète. Tous nous rappellent la réalité du réchauffement climatique en cours, les souffrances et les inégalités qu’il produit et nous montrent les voies pour sortir de l’âge des fossiles.

Avec les contributions de Naomi Klein, Vandana Shiva, Jean Jouzel, Susan George, Desmond Tutu, Bill McKibben, Geneviève Azam, Pablo Solon...

Le Seuil.com - Catalogue Sciences Humaines et Documents

Deux livres extraits de la Lettre mensuelle CRIIRAD N°11

Janvier 2015

Energies extrêmes
Contrairement à ce qui est habituellement présenté dans cette rubrique, cet ouvrage n’est pas un livre mais un reportage en bande dessinée. Les « Energies extrêmes » dont il est question ne sont pas le nucléaire comme on pourrait le croire mais les gaz et pétroles de schiste extraits par « fracturation hydraulique »
Sylvain Lapoix, par ailleurs réalisateur de documentaires propose une enquête fouillée sur ce sujet, tant aux Etats-Unis - où eurent lieux les premières recherches et les premières exploitations - qu’en France. Cet exposé est bien servi par des dessins très sobres de Daniel Blancon.
Les produits utilisés, en particulier en test, justifient pleinement le qualificatif d’extrêmes : napalm, nitroglycérine, solvants hyper toxiques… Des petites bombes thermonucléaires ont même servi à fracturer les roches ! Le gaz produit alors était invendable car radioactif !
Parmi les pionniers américains de ces techniques on trouvait beaucoup d’anciens militaires. Ils utilisaient d’ailleurs souvent des matériels déclassés issus des stocks de l’armée pour équiper leurs forages. Une énergie née dans le milieu militaire, puis dérivant vers le civil, un point commun avec le nucléaire, non ? Ce n’est pas le seul : qui trouve-t-on à la manœuvre pour importer l’exploitation de ces énergies extrêmes en France : le Corps de Mines, comme pour le nucléaire !
Si vous voulez tout savoir sur la manière d’imposer des techniques qui restent dangereuses même après la cessation
d’activité des installations, lisez ce document original et très précis.
Un dernier détail : Pour obtenir cet ouvrage dans un magasin d’une grande chaîne distribuant des milliers de titres, j’ai été obligé de m’adresser à une vendeuse : il n’était pas « en tête de gondole » mais dans un tiroir sous un meuble, à un seul exemplaire… Caché ?
Énergies extrêmes
Sylvain Lapoix et Daniel Blancou.
Première parution : 28/08/2014 - 128 pages - Prix de vente : 19 €
Code Sodis : 790406 - ISBN : 9782754811026

Un livre captivant et facile à lire …

La « science asservie /santé publique : les collusions mortifères entre industriels et chercheurs » sorti en octobre dernier dénonce les mensonges et le cynisme des scientifiques et des industriels quant aux risques et conséquences des catastrophes sanitaires liées à l’amiante, au plomb, aux pesticides, au nucléaire et autres « joyeusetés ». Quel que soit le toxique, les stratégies sont les mêmes :

Entretien du doute : contestation continuelle des résultats de chercheurs qui prouvent les effets de ces toxiques bloquant ainsi les prises de décision protectrices.
Mensonges, déni et parfois « expérimentations humaines » tenues secrètes
Etudes « tronquées »

La politique de santé publique est aussi accablante car trop souvent assujettie aux impératifs économiques (un certain nombre de cancers sont légitimes car l’économie en a besoin !) et le plus souvent c’est le comportement de l’individu qui est mis en exergue plutôt que son exposition aux risques à travers son métier. De fait les travailleurs sont les premières victimes et plutôt que d’être protégés ils sont éventuellement et rarement indemnisés…au bout d’un long combat.
Les scientifiques, dans leur grande majorité, s’inscrivent dans le paradigme dominant. Ceux qui ont apporté des éléments contraires aux positions des industriels l’ont payé durement : disqualification de leurs travaux, de leur personnes.
Tout n’est pas noir dans cet ouvrage qui montre aussi des citoyens, épaulés par des scientifiques, qui se battent pour ne pas se laisser enfermer dans le statut exclusif de victimes mais pour devenir des contre-pouvoirs. Si certains mensonges ont été dévoilés, d’autres continuent leur besogne mortifère …
Auteur : Annie Thébaud-Mony*
Editeur : La Découverte - Collection : Cahiers libres - Parution : novembre 2014
Prix : 21 € - ISBN : 9782707173690 - Dimensions : 135 * 220 mm - Nb de pages : 224

- 
* Sociologue mais aussi partie prenante de réseaux citoyens de lutte pour la santé contre les risques industriels.

« Michel CORNILLON »

Et à présent, trois ouvrages du même auteur (Yonne, 89) chez Amazon

2, 99 € en numérique

D’un côté le capitalisme, le chômage, la prolifération des moyens de notre destruction, le dérèglement climatique : nous allons dans le mur. D’un autre côté, l’entrée en scène de l’outil du partage, et nous voici à l’aube d’une civilisation nouvelle… Pas à pas, sans dépasser la lutte des classes ni l’analyse marxiste de la société, parvenir à une nouvelle appréhension de l’histoire humaine. Laquelle nous mène à notre renouveau.

Voir ici

Après "Capitalisme, la chute et ensuite", voici mon dernier bouquin (Le blog d’un Buster effaré), proposé en numérique sur Amazon au prix prohibitif de 2,99 €

http://www.amazon.fr/blog-dun-Buster-effaré-ebook/dp/B00PB854HA/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1415889984&sr=1-1

Il s’agit d’extraits retravaillés de mon blog. C’est-à-dite de billets survolant cinq années, et mêlant actualité, poésie, politique et humour.
Du fait qu’il n’est plus constitué de chapitres, mais de courts textes tirés de “chroniques virgule“, et qu’il ne cherche pas à convaincre, il s’éloigne quelque peu de mon ouvrage précédent. Simple, varié, porté sur le clin d’œil, l’humour et l’autodérision, il peut se lire d’un trait, ou se déguster au hasard des pages, dans l’ordre ou le désordre. Qu’il soit de droite, de gauche ou sans opinion, chaque lecteur pourra ainsi y poursuivre ses réflexions. À condition bien sûr d’accepter par moment d’en prendre pour son grade. Qu’on se rassure cependant, les coups portés le sont avec élégance, dans le respect de la chose humaine.

S’il a été conçu pour liseuse Kindle, il peut être confortablement lu sur PC ou Mac. Il suffit pour cela de télécharger gratuitement le logiciel proposé par Amazon .

voir ici

Ce livre sera prochainement suivi d’un autre, "Pour vous les enfants", destiné quant à lui à préparer la génération qui nous succédera à une société plus juste que celle que nous connaissons.

Fraternellement

Et pour les enfants... le voici !

à 2,99 € en numérique

Livre illustré d’une cinquantaine de dessins de l’auteur et destiné, plus encore qu’à la nouvelle génération, à ceux qui ont à charge son éducation, autrement dit son élévation (et la leur) vers toujours plus de conscience et de liberté. Y sont abordés les sujets de la vie, de la Terre, de la raison d’être de l’espèce humaine, de l’argent, de la guerre, de ce qui reste à accomplir pour que fleurisse le monde. Un excellent livre pour écoliers et enseignants.

voir ici

En ce qui concerne ce titre, il m’en reste une centaine d’exemplaires en format papier. Vendus sous le titre "discours aux enfants" 12 € port compris. Me contacter par l’intermédiaire du mail de ce site : « c3vmaisoncitoyenne@gmail.com »

Ces trois ouvrages, dont l’auteur possède les droits, sont à la disposition de toute association ou mouvement politique désireux de les commercialiser à son profit. Au format papier évidemment.

De plus, on peut en obtenir un extrait gratuit sur Amazon.
Ces ouvrages ont d’autre part été étudiés pour une lecture sur liseuse Kindle. Mais ils peuvent l’être sur PC, Mac et tablettes. Il suffit pour cela de télécherger le logiciel gratuit offert par Amazon.

Enfin, pour ceux que rebute ou révolte Amazon, voici quelques précisions :
La société Amazon pèche du côté du social, c’est un fait. Mais les autres vendeurs font-ils mieux ? Mon éditeur précédent, Les points sur les i, s’est bien gardé de me communiquer les chiffres de vente des deux ouvrages pour lesquels j’ai signé avec lui, et surtout de m’envoyer le moindre chèque. D’autre part, lorsque vous changez les pneus de votre voiture, vous renseignez-vous sur le conditions de travail des ouvriers qui les ont fabriqués ? Ce problème relève de la politique. Il se réglera dès que nos gouvernants reprendront conscience du monde dans lequel ils nous contraignent à vivre.
Maintenant, Amazon a aussi une face positive : il permet à des auteurs tels que moi, refusés par les éditeurs bourgeois, de s’auto-publier et de se faire connaître par son intermédiaire. Il permet également de mettre gratuitement les livres numériques à la disposition des lecteurs, ce que je compte bien proposer d’ici la fin de l’année.
Dernière remarque : dans le cas des livres numériques, à part la maintenance de l’informatique par des spécialistes dont on peut supposer qu’ils sont correctement payés, le personnel se réduit à rien. Et puis, entre le prix des livres numériques auto-édités et celui des livres numériques proposés par les Gallimard et autres, la différence n’est pas négligeable. Les Gallimard, Grasset et Seuil, croyez-moi, s’en mettent plein les poches. Tant sur le dos de leurs clients que sur celui de leurs auteurs.

http://chroniquevirgule.canalblog.com/
http://blogs.mediapart.fr/blog/michel-cornillon

Fin de l’Occident, naissance du monde Hervé Kempf


Cessons de nous raconter des histoires sur « la crise » !

Et regardons de face le cœur du problème qui se pose à la société humaine en ce début du XXIe siècle : les contraintes écologiques interdisent que le niveau de vie occidental se généralise à l’échelle du monde. Il devra donc baisser pour que chacun ait sa juste part. Autrement dit, l’appauvrissement matériel de l’Occident est inéluctable.

Comment allons-nous vivre cette mutation : en changeant nos sociétés pour nous adapter au mieux à ce nouveau monde, ou en nous opposant au sens de l’histoire, au prix d’un déchaînement de la violence ?

Déjà en cours de traduction dans plusieurs langues, ce récit phosphorescent d’idées originales prend comme fil conducteur les tribulations de l’humanité depuis son apparition sur terre. Captivant et à rebours du discours dominant, il nous invite à une dérangeante lucidité. Mais ce livre est également habité par un optimisme communicatif : oui, un nouveau monde est possible.

Hervé Kempf poursuit un travail de synthèse et de renouvellement de l’écologie politique, qui rencontre la faveur du public, en France et à l’étranger. Récemment : Pour sauver la planète, sortez du capitalisme (2009) et L’Oligarchie ça suffit, vive la démocratie (2011).

Les médias en parlent

Gérard Le Pull
L’Humanité

"ce livre ravive le débat sur la société que veulent construire les citoyens"

Reporterre

Les tribulations de l’humanité

Les derniers ouvrages du même auteur au Seuil :

Notre-Dame-des-Landes - 27/02/2014
Comment les riches détruisent la planète - 16/01/2014
Pour sauver la planète, sortez du capitalisme - 16/01/2014
Fin de l’Occident, naissance du monde - 03/01/2013

Voici le lien vers les Editions du Terran : sur le thème des chemins d’autonomie.

http://www.terran.fr/content/15-les-editions
Comment parler des éditions sans en présenter son créateur ?

Bernard Bertrand est né en 1955 en Charente-Maritime, au sein d’une famille d’agriculteurs. À la sortie d’un BTS “ Protection de l’environnement ” (une des toutes premières promotions de Neuvic, en Corrèze), il s’installe avec sa compagne Annie-Jeanne
Bernard Bertrand

près d’un petit village de la Haute-Garonne, Aspet, dans une maison abandonnée, avec les Pyrénées pour paysage.

Là, au fil des années, Bernard reconstruit patiemment maison, dépendances, terrasses et aménage le jardin, tout en poursuivant le travail de collectage qui lui tient à cœur. Son objectif apprendre et mettre en pratique des savoirs traditionnels respectueux de la nature. Pour cela, il n’hésite pas à quitter son « nid douillet », multiplie les rencontres partout en France et les visites aux vieilles bibliothèques botaniques ou aux lieux de mémoire (éco-musées, entreprises…).

Jardinage, respect du sol
Plantes sauvages
Vannerie, bois
Le Lien Créatif
Cuisine naturelle
Découverte & Nature
Santé
Jeunesse
Beaux livres, Herbiers et Cie
Papeterie
Eco-habitat
Le grenier de Terran

Une mine de très bons livres !
Céline Locqueville
Les Petites Ruches


Les Rouges

Pascale Fautrier sera notre invitée

le 15 mai 2014
au Cabaret l’Escale de Migennes.

Soirée festive : Textes dits - chansons etc. tout les renseignements ICI

Ma mémoire est une foule noire couronnée de drapeaux rouges, et elle s’appelle Madeleine. Madeleine, c’est la Basilique de Vézelay. Madeleine, c’est ma grand-mère. Madeleine, c’est moi. C’est elle qui, la première, m’a raconté notre histoire. J’avais quatre ans, j’avais dix ans, j’avais seize ans. A force d’écouter ses récits, je suis devenue Madeleine. Dans sa voix, j’écoutais d’autres voix, venues du début de l’autre siècle et de celui d’avant : la voix de Jules, son père, la voix de Jules-Antoine, son grand-père, la voix du grand-oncle Armand Perreau déporté en 1852, la voix de Camélinat, venant redire à la forge ses conversations avec Marx et Jaurès, la fondation de la Première Internationale ouvrière et l’écrasement de la Commune. La voix, plus proche, dans la salle à manger des Cités, à Migennes, de René le résistant ou de Prosper Môquet, le député communiste de l’Yonne, et de sa femme Juliette. Huit générations de Rouges. Voici leur histoire, notre histoire, votre histoire.

« Contre les accusations d’avoir été les fourriers d’un nouveau fascisme, je ne plaide pas l’innocence. Je veux juste nous donner une chance de faire nous-mêmes l’inventaire de notre grandeur et de notre misère. Je veux nous donner une chance d’apprendre qu’il n’y a pas de lutte finale et que jamais le droit gagné ne l’est pour toujours. Une chance de comprendre qu’aucun régime politique n’incarnera jamais une définitive justice. Et que le combat doit être indéfiniment recommencé.

« Je veux donner une chance à Madeleine de dire enfin je. »

Saga historique, roman fresque et roman vrai, Pascale Fautrier a su trouver le souffle nécessaire pour raconter plus de deux siècles du combat flamboyant de la gauche française révolutionnaire, à l’heure où, chez beaucoup, la flamme vacille. Professeur agrégée de lettres, spécialiste de Simone de Beauvoir et de Nathalie Sarraute, elle tient un blog sur Médiapart et est déjà l’auteur de deux biographies (Chopin et Napoléon Bonaparte, « Folio biographies », Gallimard). Les Rouges est son premier, et magistral, roman.
Ecrivain en résidence
Villa Marguerite Yourcenar

professeur de lettres modernes
New York University Paris

2005 – 2007 (2 ans)

Littérature française XXème siècle, ateliers d’écriture ; j’ai enseigné également à l’Université Paris 7 (ARM et ATER), à l’Université de Cergy-Pontoise (ATER), à Columbia University Paris, à l’Université du Havre.
Expression écrite, IUT du Havre 2000-2008
Publications de Pascale Fautrier
Napoléon Bonaparte

Gallimard
novembre 2011
Auteur(s) : Pascale Fautrier
Chopin
Gallimard
février 2010
Auteur(s) : Pascale Fautrier
Les grands Manifestes littéraires
folioclassiques Gallimard
2009
Auteur(s) : Pascale Fautrier
Edition commentée de Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute
Gallimard
2006
Auteur(s) : Pascale Fautrier

Projets de Pascale Fautrier

Les Rouges, Le Seuil, à paraître, mars 2014
octobre 1964 à Aujourd’hui
Membres de l’équipe : Pascale Fautrier
Hildegarde von Bingen pour Albin Michel, en cours
Membres de l’équipe : Pascale Fautrier

Les livres (quelques selections) :

Philippe Corval

Antigone 2

ANTIGONE OU LE COURAGE DE LA LIBERTÉ

PIÈCE DE THÉÂTRE

Peu de personnages portent l’intensité émotionnelle aussi loin qu’Antigone, peu incarnent à ce point le courage d’oser la liberté et les souffrances qui l’accompagnent. La destinée d’Antigone n’appartient pas à Sophocle, elle s’incarne dans toutes les formes de libération. Antigone reste la proie des violences vécues, qu’elle retourne contre elle-même. L’auteur s’est essayé à lui rendre justice à travers une nouvelle forme théâtrale.

LA REVOLUTION DES GAZ DE SCHISTE

Résumé
Jusqu’à présent, le débat sur les gaz de schiste au Québec a été dominé, avec raison, par la question environnementale. Les inconnues sont nombreuses et l’industrie n’a pas manifesté une volonté très grande d’aller au-devant des inquiétudes des populations. Malgré ces réserves bien réelles des citoyens, l’industrie continue de se développer à un rythme accéléré dans le reste de l’Amérique du Nord, aux États-Unis, bien sûr, mais aussi ailleurs au Canada.


Les références-interwiews-entretiens-
conférences - émissions de Hérvé Kampf,

Clic sur le livre...

« Même si les formes extérieures de la démocratie représentative sont toujours là, de très nombreux faits attestent que l’esprit de la démocratie est fortement altéré »

Selon Hervé Kempf, auteur de l’ouvrage intitulé L’oligarchie ça suffit, vive la démocratie, un certains nombre de symptômes concernant la structuration des pouvoirs politiques, médiatiques et financiers attesteraient, en France, d’un changement de régime politique.

« Cela veut dire qu’à mon sens, nous sommes dans un état de dégénérescence de la démocratie qui nous fait entrer - à moins que nous y soyons déjà pleinement entréEs – dans le régime oligarchique ».

Il s’agit, pour Hervé Kempf, de donner les moyens de penser « une critique forte » et argumentée, du fait qu’un cercle restreint de puissants discuteraient, en conclave, de décisions qu’ils imposeraient par la suite à l’ensemble des citoyens, comme par exemple dans le cas du Traité de Lisbonne imposé aux européens. Une critique d’autant plus nécessaire qu’une telle dégradation de l’égalité des droits politiques (isonomia), de l’égalité par la naissance (isogonia) de l’égalité de pouvoir (isokratia), véritables privilèges des citoyens détournés par les oligarques, ne permet pas d’envisager la mise en œuvre de politiques structurelles pour faire face à la l’urgence sociale et écologique actuelle.
La France devient-elle une oligarchie ?
(Hervé Kempf)

La flamme de la Résistance

Depuis quelques semaines, un étonnant petit bouquin de trente pages s’est installé en tête du palmarès des ventes d’essais.

Collection "Ceux qui marchent contre le vent" qui est un petit éditeur de Montpellier.

Le livre : " INDIGNEZ-VOUS ! "

Tiré à plus de 100 000 exemplaires en 3 mois !

Et de qui est cet opuscule ?

Stéphane Hessel, bien sur !

et pour 3€ nous ne ferons pas plus de commentaires... Courrez l’acheter !

"Indignez-vous !" de Stéphane Hessel.

Indigène Edition. 2010 30p. 3€

Hessel livre HESSEL.
un citoyen parmi les citoyens !
Passage choisi

93 ans. C’est un peu la toute dernière étape. La fin n’est plus bien loin. Quelle chance de pouvoir en profiter pour rappeler ce qui a servi de socle à mon engagement politique : les années de résistance et le programme élaboré il y a soixante-six ans par le Conseil National de la Résistance ! C’est à Jean Moulin que nous devons, dans le cadre de ce Conseil, la réunion de toutes les composantes de la France occupée, les mouvements, les partis, les syndicats, pour proclamer leur adhésion à la France combattante et au seul chef qu’elle se reconnaissait : le général de Gaulle. De Londres où j’avais rejoint le général de Gaulle en mars 1941, j’apprenais que ce Conseil avait mis au point un programme, l’avait adopté le 15 mars 1944, proposé pour la France libérée un ensemble de principes et de valeurs sur lesquels reposerait la démocratie moderne de notre pays.

De ces principes et de ces valeurs, nous avons aujourd’hui plus que jamais besoin. Il nous appartient de veiller tous ensemble à ce que notre société reste une société dont nous soyons fiers : pas cette société des sans-papiers, des expulsions, des soupçons à l’égard des immigrés, pas cette société où l’on remet en cause les retraites, les acquis de la Sécurité sociale, pas cette société où les médias sont entre les mains des nantis, toutes choses que nous aurions refusé de cautionner si nous avions été les véritables héritiers du Conseil National de la Résistance.

Bernard Friot :

l’enjeu des retraites...

Bernard Friot, économiste et sociologue, est professeur émérite à l’université Paris Ouest
et membre de l’IDHE-CNRS et du réseau européen Capright. Chercheur invité à la MSH-
Lorraine, il anime l’Institut européen du salariat (www.ies-salariat.org). Ses travaux portent
sur le financement de la protection sociale, sur les politiques européennes en matière d’emploi
et de pensions, sur le statut des salariés.

Toute la doc. est dans ces livres...

LIVRES : les sélections C3V Maison citoyenne...

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL