Accueil > ENVIRONNEMENT > POUR VOS FÊTES : LE SAUMON - Premier animal OGM au monde autorisé à la (...)

POUR VOS FÊTES : LE SAUMON - Premier animal OGM au monde autorisé à la consommation

mardi 24 novembre 2015, par C3V Maison Citoyenne

États-Unis – Premier animal OGM au monde autorisé à la consommation :

LE SAUMON

Le 19 novembre 2015, l’agence étasunienne en charge de l’alimentation (FDA, Food and Drug administration) a finalement accepté d’autoriser le saumon génétiquement modifié de l’entreprise AquAdvantage pour la consommation humaine [1].

Ce saumon, développé par AquaBounty Technologies (dont l’actionnaire principal est the Intrexon Corporation), a été modifié pour grandir quatre fois plus vite. Mais selon de nombreuses publications scientifiques, dont l’étude publiée en 2002 dans la revue American Society of Animal Science[2], l’hormone de croissance, produite par transgenèse, aboutit à plusieurs dégâts collatéraux.
Ainsi, ces animaux ont une tendance supérieure aux autres à devenir diabétiques et les poissons d’AquaBounty devront probablement être vendus sous forme de filets ou dans des plats cuisinés du fait de leurs difformités.

De nombreuses voix s’étaient donc élevées pour dénoncer les risques tant environnementaux que sanitaires [3] [4] [5]. Il s’agit du premier animal transgénique autorisé au niveau mondial pour la consommation humaine.
D’autres animaux GM avaient déjà été autorisés comme des poissons d’aquarium [6] et le moustique transgénique pour lutter contre la dengue au Brésil [7]. Plusieurs acteurs économiques, comme Subway, Whole Foods, Trader Joe’s ou Kroger [8], avaient décidé que même autorisés ils ne le commercialiseraient pas. Lors des consultations liées à la procédure d’autorisation, la FDA a reçu plus de deux millions de messages opposés à l’autorisation de ce saumon transgénique. Et plusieurs états étasuniens avaient souhaité l’interdire sur leur territoire, comme la Californie [9] ou l’Alaska [10]. Même autorisé, ce saumon aura sans doute du mal à se vendre... à condition qu’il soit étiqueté, bien sûr, ce qui n’est le cas ni aux États-Unis ni au Canada...

[1] http://www.fda.gov/AnimalVeterinary/DevelopmentApprovalProcess/GeneticEngineering/GeneticallyEngineeredAnimals/ucm473238.htm

[2] https://www.animalsciencepublications.org/publications/jas/pdfs/80/9/2325

[3] Inf’OGM, « Le saumon OGM encore sur la sellette », Christophe NOISETTE, 2 septembre 2015

[4] Inf’OGM, « CANADA - Les descendants, hybrides, d’un saumon OGM pourraient menacer les saumons sauvages », Christophe NOISETTE, 3 juin 2013

[5] Inf’OGM, « POISSONS TRANSGENIQUES : est-ce bien raisonnable ? », Frédéric PRAT, novembre 2001

[6] Inf’OGM, « Commercialisation d’un poisson transgénique », Eric MEUNIER, 2 février 2004

[7] Inf’OGM, « BRESIL - Le moustique OGM autorisé et bientôt commercialisé, malgré une évaluation laxiste », Christophe NOISETTE, 14 avril 2014

[8] Inf’OGM, « ETATS-UNIS - Plusieurs supermarchés refuseront de vendre du saumon OGM », Christophe NOISETTE, 21 mars 2013

[9] Inf’OGM, « États-Unis - Saumon OGM : la Californie réaffirme son opposition », Christophe NOISETTE, 10 octobre 2014

[10] Inf’OGM, « ALASKA – Un non officiel au saumon OGM », Christophe NOISETTE, 26 février 2013

La vidéo qui tombe à pic sur les PANGAS et SAUMONS d’élevage, justement, obèses et diabétiques

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL