Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT INFO > POLLUTION : SRI LANKA Coca-Cola a empoisonné la rivière Kelani source d’eau (...)

POLLUTION : SRI LANKA Coca-Cola a empoisonné la rivière Kelani source d’eau potable de millions de personnes !

lundi 2 novembre 2015, par C3V Maison Citoyenne


Coca-Cola a empoisonné la superbe rivière Kelani au Sri Lanka, source d’eau potable de millions de personnes dans le pays. Une fuite dans l’usine Coca-Cola a provoqué un déversement de diesel qui a contaminé l’eau que buvaient des millions de sri lankais.

Le géant du soda essaie maintenant de fuir ses responsabilités. Coca-Cola a publiquement promis de compenser celles et ceux qui se retrouvent maintenant sans eau potable, mais la multinationale fait en même temps pression sur le gouvernement sri lankais pour éviter les poursuites judiciaires.

La stratégie de Coca-Cola est lâchement vicieuse : il s’agit pour la multinationale - dont le chiffre d’affaire annuel est de 40,6 milliards d’euros - de ne dédommager qu’un minimum de victimes du déversement au Sri Lanka en évitant les amendes salées d’un éventuel procès. Mais on ne laissera pas le géant des boissons gazeuses se défiler comme ça !












Dites à Coca-Cola d’assumer dès maintenant sa pleine et entière responsabilité pour la contamination d’eau potable au Sri Lanka.





Bien évidemment, Coca-Cola ferait tout et n’importe quoi pour obtenir un règlement hors cour : un incident similaire s’était produit en Inde il y a de ça quelques années. Cette fois-là, le géant du soda avait été reconnu coupable de contamination de l’eau souterraine, forcé de fermer son usine et poursuivi pour un montant total de 35 millions d’euros.

Tandis que des millions de sri lankais se retrouvent sans eau potable à cause de Coca-Cola, la richissime multinationale ne cherche qu’à préserver ses profits et soigner son image de marque. Ne laissons pas Coca-Cola s’en sortir aussi facilement.

Dites à Coca-Cola d’assumer dès maintenant sa pleine et entière responsabilité pour la contamination d’eau potable au Sri Lanka !

Merci pour tout ce que vous faites,

Fatah, Nabil et le reste de l’équipe SumOfUS


Plus d’information :

[en anglais] Coca-Cola’s Oil Spill and Sri Lanka’s Impotence, Vesess Blog, 1 septembre 2015
Coca-Cola poursuivi pour pollution en Inde, La Presse, 22 mars 2010

SumOfUs est un mouvement mondial de personnes comme vous, qui travaillent ensemble afin de responsabiliser les entreprises et de tracer une nouvelle voie durable pour l’économie mondiale.


Trouvé sur le net !


On aplani, on modère...

Traduction (Trad. auto...) du journal du net LBO "Lanka Busnes Online. Septembre 01-2015 (RES) –

Le permis de protection de l’environnement de l’unité de Sri Lanka du coca-cola a été rétabli après que la société addresed l’infiltration d’huile dans la rivière de Kelani, et a accepté de payer la compensation les dommages, l’autorité environnementale centrale a indiqué.
Le « coca-cola a accepte de payer des coûts liés au dommage causé à l’environnement, impact sur des consommateurs et coûté à l’agence de l’eau liée à la fuite d’huile, » le CEA a dit dans une déclaration.
La semaine dernière, le permis de protection de l’environnement de la société a été suspendu après qu’une fuite d’huile d’une canalisation souterraine de carburant ait filtré dans la rivière de Kelani. Le CEA est intervenu et a tenu des discussions étendues avec la société tandis que ses opérations à l’usine de Biyagama s’arrêtaient.
L’approvisionnement en eau à plusieurs secteurs dans Colomo a été perturbé en raison de la fuite. L’autorité environnementale centrale a indiqué que la société avait pris des mesures suffisantes pour adresser la fuite.


On y va carrément !

ALTERNET.ORG

(Trad. auto...)

Le Coca-Cola a empoisonné l’eau potable des millions dans Sri Lanka

Le géant de boisson a fait des excuses pour le gazole qui à fuit dans la rivière de Kelani, laissant des millions d’habitants sans eau.

On a rapporté cette semaine que la société de Coca-Cola a fait des excuses pour le gazole qui à fuit dans la rivière de Kelani, promet de verser une compensation pour les victimes de la flaque. Cependant, des millions de Sri Lankans sont maintenant laissés sans eau en raison de la flaque parce que la rivière de Kelani est la source primaire d’eau potable pour beaucoup de vastes zones.
Les investigations ont récemment découvert qu’une explosion sur un des équipements de la société le 17 août était responsable de la flaque.

Prof. LM Dharmasiri, Président de l’autorité centrale d’environnement, Sri Lanka, a dit que la contamination était « due à une explosion à l’usine pendant la construction effectuée par un contractant privé ». La déclaration a été faite juste après que l’organisation ait suspendu le permis de l’usine de fonctionner et a menacé encore d’autres pénalités juridiques contre la société.
Dans un mouvement d’éviter des paiements élevés devant le tribunal, le Coca-Cola fait pression sur, semble-t-il, le gouvernement pour leur permettre de régler la question hors de la cour.
« S’il y a des doutes là en le grand public (au sujet du Coca-Cola) si basé sur la perception ou basé sur la réalité, puis le chef doit se lever, » James Quincey, la nouvelle tête du Coca-Cola a dit dans une déclaration récente admettant la responsabilité de la catastrophe.
Cette semaine, avant que les actualités de la contamination se soient répandues, le Coca-Cola est sorti un communiqué de presse de relations publiques déclarant qu’ils seraient commis à compléter le niveau de l’eau qu’ils ont épuisée et souillés avec leurs usines. Il semble que cette déclaration a été sortie avec la pleine connaissance de la catastrophe de rivière de Kelani.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL