Accueil > Corona virus et société - Rubrique provisoire... ? > CORONAVIRUS : LES ANIMAUX N’ONT QU’À BIEN SE TENIR ! - MANTEAUX : Visons (...)

CORONAVIRUS : LES ANIMAUX N’ONT QU’À BIEN SE TENIR ! - MANTEAUX : Visons abattus par millions suite à une mutation du coronavirus - CHASSE : Les chasseurs obtiennent une dérogation pour tuer le « grand gibier »

samedi 7 novembre 2020, par C3V Maison Citoyenne

15 millions de visons abattus suite à une mutation du coronavirus potentiellement "dévastatrice dans le monde entier"

Les autorités sanitaires du pays ont constaté une mutation du Sars-CoV-2 chez ces petits mammifères élevés pour leur fourrure. Les animaux ont par ailleurs contaminé au moins 12 personnes au Danemark.

Ce qui a entraîné la décision d’abattre la totalité des visons élevés dans le pays.

Entre 15 et 17 millions d’animaux vont être abattus dans les prochains jours pour des raisons sanitaires. Les visons, petits mammifères carnivores élevés pour leur fourrure, sont dans le viseur des autorités danoises. Ces dernières ont annoncé, mercredi 4 novembre, qu’elles allaient procéder à l’abattage de la totalité des visons élevés sur leur territoire, le pays étant le premier producteur mondial de fourrure de vison. Pour cause : cinq élevages ont été identifiés comme ayant été contaminés par une version mutée du Sars-CoV-2, le virus à l’origine de la pandémie de Covid-19. Des restrictions spécifiques ont également été imposées aux habitants du nord-ouest du Danemark, jeudi 5 novembre. En effet, 280 000 habitants de cette région "sont vivement sommés de rester dans leur propre commune pour empêcher la propagation de l’infection", a annoncé la Première ministre, Mette Frederiksen.

Pourquoi le Danemark s’inquiète-t-il du rôle des visons dans l’épidémie ?

(Quoi ? Vous ne saviez pas qu’on faisait encore des manteaux de visons ? Arriéré !)
Lire la suite sur Franceinfo...


Nouveau confinement : les chasseurs obtiennent une dérogation pour tuer le « grand gibier »


Confinement : Les chasseurs pourront bénéficier de dérogations pour éviter la "prolifération" de sangliers ou de chevreuils annonce le secrétariat d’Etat à la biodiversité

Les chasseurs pourront bénéficier de dérogations au confinement pour éviter la "prolifération" de sangliers ou de chevreuils responsables d’importants dégâts sur les cultures, a indiqué dimanche le secrétariat d’Etat à la biodiversité.

"Pendant cette période de confinement, nous nous devons d’éviter un accroissement des dégâts faits aux cultures, aux forêts et aux biens par une prolifération des populations de grand gibier comme les sangliers ou les chevreuils", a déclaré la secrétaire d’Etat Bérangère Abba dans un communiqué. "C’est uniquement à cette fin et sur demande de l’autorité administrative que des actions de chasse pourront avoir lieu dans les prochaines semaines", a-t-elle ajouté.

Les chasses à courre interdites

"Je ne veux pas qu’on dise que les chasseurs dérogent à quoi que ce soit et continuent de pratiquer la chasse, ce n’est pas ce qu’on a demandé. Mais si on n’y va pas, comment on va faire ?"

, a déclaré dimanche le président de la FNC, Willy Schraen.

Selon lui, entre un tiers et un quart des prélèvements de grand gibier sont effectués en France au mois de novembre. "Normalement, rien que pour les sangliers, on doit en tuer 500.000 avant la fin de l’année. Vous imaginez si on ne va pas à la chasse ! Ça fait 500.000 sangliers en plus sur le territoire, peut-être autant de chevreuils", susceptibles de causer des dégâts dans les champs au printemps, a-t-il insisté.

ha ils sont fiers ! Malotrus...

Je me pose quand même la question : pourquoi les chasseurs nourissent-ils les animaux sauvages ?
- Pour mieux les tuer par la suite ?
- Pour qu’il y en ai plus à tuer par la suite ?

lire la suite sur BFMTV


JE PROPOSE DONC :

Et pourquoi ne pas organiser de belles chasses au VISONS !!!

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL