Accueil > « NOUS VOULONS DES COQUELICOTS » - CONTRE TOUS LES PESTICIDES DE (...) > Cyberaction N° 1234 : Yonne : Pesticides gardez vos distances (...)

Cyberaction N° 1234 : Yonne : Pesticides gardez vos distances !

mardi 26 mai 2020, par C3V Maison Citoyenne

Comme dans toutes les régions de FRance, la préfecture de l’Yonne a encore réduit les distances obligatoires entre les zones agricoles traitées et les habitations.

Cyberaction mise en ligne le 27 avril 2020
Proposée par Les coquelicots de l’YONNE
En partenariat avec Collectif anti OGM-Pesticides 89, Générations futures,Greenpeace France, Justice Pesticides, Union Syndicale Solidaires, Alerte Médecins Pesticides, UFC Que Choisir
Elle sera envoyée à Préfet de l’Yonne
Elle prendra fin le : 27 juillet 2020

Signez ICI :
https://www.cyberacteurs.org/cybera...
Plus d’infos
L’autorisation donnée par la préfecture de l’Yonne aux agriculteurs d’épandre des produits toxiques à proximité des habitations expose les riverains à une double peine en période de confinement.

Le lien établi scientifiquement entre particules fines et coronavirus, comme souligné par l’article de Fabrice Nicolino dans Charlie-Hebdo du 22 avril 2020, a de quoi inquiéter davantage.

Le Covid-19 adore la pollution de l’air et les particules fines
https://charliehebdo.fr/2020/04/ecologie/covid19-adore-pollution-lair-les-particules-fines/


Signer !

Récapitulatif
Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à prefecture@yonne.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
Sujet : YONNE ELOIGNEZ LES PESTICIDES

Message : Monsieur le Préfet,
A la suite de l’autorisation accordée par vos services de pulvériser des produits de traitement agricole à très faible distance des habitations, les riverains actuellement confinés se trouvent plus exposés encore que d’habitude à ces produits toxiques. Ceci est d’autant plus grave que des études scientifiques montrent que le coronavirus voyage avec ces particules fines. Les riverains confinés se trouvent donc confrontés à une double exposition.
Pour cette raison, je vous demande d’interdire les pulvérisations près des habitations et de reporter sine die les consultations publiques sur les chartes « pesticides ».
Vous remerciant par avance de l’attention portée à ces demandes.
Cordialement
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL