Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT INFO > ENVIRONNEMENT - INFOS & COLERE !!! Distances pesticides - Arrêt aides (...)

ENVIRONNEMENT - INFOS & COLERE !!! Distances pesticides - Arrêt aides agriculteurs BIOArret aides agriculteurs BIO

jeudi 16 avril 2020, par C3V Maison Citoyenne

ARRÊT DES AIDES AUX AGRICULTEURS BIO

Bonjour,

Certains d’entre vous on peut être déjà lu cet article, mais il éclaire grandement la position du Préfet de l’Yonne.

Le préfet n’a pas agit en son âme et conscience, mais sur demande du ministère de l’agriculture ...

La décision vient d’en haut.

Cette situation est d’autant plus dommageable qu’en ce moment, tout le monde est coincé chez soi. Tout ceux qui veulent profiter de leur jardin, ouvrir les fenêtres pour aérer les maisons par ce beau temps, vont devoir rentrer fissa à la maison dès qu’un épandeur (aussi bien équipé soit-il !) passera au bout du jardin ...

Il y a double raison de protester :

• La réduction aux plus basses limites de distances.

Pourquoi ne pas avoir pris comme règle les plus grandes distances
• La présence permanente des familles chez elles.

Je vous suis dans votre proposition de lettre.

A priori, pour l’instant, mais ce n’est peut être qu’une question d’heures ou de jours, c’est toujours l’arrêté de janvier 2018 qui est en vigueur (voir ici).

• 5 mètres pour les cultures basses
• 20 mètres pour la vigne
• 50 mètres pour l’arboriculture

Mais ces distances ne concernent que les établissement sensibles (art L253-7-1 du code rural et de la pêche), soit établissements scolaires, crêches, halte-garderies, tout espaces accueillants des enfants, centres hospitaliers et hôpitaux, établissements de santé privés, des maisons de santé, des maisons de réadaptation fonctionnelle, des établissements qui accueillent ou hébergent des personnes âgées et des établissements qui accueillent des personnes adultes handicapées ou des personnes atteintes de pathologie grave.

Cet arrêté ne prend pas en compte les habitations ...

A bientôt. Christophe


RÉDUCTION DES DISTANCES DE TRAITEMENT VIS À DEVIS DES HABITATIONS

Le monde d’après n’est pas pour demain

On pouvait espérer que la crise du Covid 19 enclencherait une réflexion sur de nouvelles pratiques, sur un monde nouveau et une nouvelle vie.

Las ! Après la décision de le Préfecture de l’Yonne de réduire les distances de protection contre les pesticides, voici la Région de Bourgogne-Franche-Comté qui vient de décider l’arrêt des aides au maintien de l’agriculture biologique, aides accordées jusqu’à lors pendant cinq ans à la suite des cinq années de conversion.

Le monde d’après ressemble furieusement au monde d’avant. Honte à tous ceux qui ne voient rien, n’entendent rien, ne comprennent rien. Pendant combien de temps abuseront-ils de notre patience ?

Denis Martin
coordinateur des Coquelicots de l’Auxerrois


Message de Philippe Camburet, Président de BioBourgogne :   

Réunie de façon immatérielle il y a quelques jours, la commission régionale agriculture environnement et climat (craec), présidée par la région, sous le contrôle de la draaf, et en présence des agences de l’eau, et de la profession agricole, a validé l’arrêt du financement des aides à l’agriculture biologique qui étaient octroyées, au bout de 5 années d’aides "conversion", pour une durée de 5 ans aussi. Qualifiées d’aides au maintien de l’agriculture biologique, elles présentaient l’avantage de matérialiser la volonté de la région de voir perdurer des pratiques vertueuses pour la préservation des biens communs que sont l’eau, l’air, la biodiversité, le climat, le bien vivre ensemble en milieu rural. L’état s’étant désengagé du processus, il y a 2 ans, il était revenu aux régions la tâche de suppléer financièrement. 

Appel au peuple...

" Bonjour à toutes et tous, membres du collectif citoyen pour la marche pour le climat.

Au nom de BioBourgogne, je profite que nous soyons rassemblés dans ce collectif pour vous faire part d’une de nos préoccupations du moment :

Réunie de façon immatérielle il y a quelques jours, la commission régionale agriculture environnement et climat (craec), présidée par la région, sous le contrôle de la draaf, et en présence des agences de l’eau, et de la profession agricole, a validé l’arrêt du financement des aides à l’agriculture biologique qui étaient octroyées, au bout de 5 années d’aides "conversion", pour une durée de 5 ans aussi. Qualifiées d’aides au maintien de l’agriculture biologique, elles présentaient l’avantage de matérialiser la volonté de la région de voir perdurer des pratiques vertueuses pour la préservation des biens communs que sont l’eau, l’air, la biodiversité, le climat, le bien vivre ensemble en milieu rural. L’état s’étant désengagé du processus, il y a 2 ans, il était revenu aux régions la tâche de suppléer financièrement.

C’en est fini ! 

Je voulais vous proposer, à chaque structure que vous représentez, et à vos homologues du reste de la région que vous pourriez solliciter, de vous associer à une action de communication à destination d’un large public qui rendrait compte de cette nouvelle orientation qui aura des conséquences sur l’agriculture de demain.

Si vous en êtes d’accord, ou si vous souhaitez plus d’informations, je vous attends à philippe.camburet@gmail.com
Ou 06 77 94 85 19

Bien cordialement.

Philippe Camburet.

Président de BioBourgogne."

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL