Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT INFO > ACTUS’ DÉCHETS FEVRIER 2020 par le Syndicat des Déchets Centre Yonne - (...)

ACTUS’ DÉCHETS FEVRIER 2020 par le Syndicat des Déchets Centre Yonne - Tellement bien qu’on ne résiste pas !

samedi 8 février 2020, par C3V Maison Citoyenne

ACTUS’ DÉCHETS

Nous vous proposons cette actu’ déchets du syndicat des déchets de l’Yonne pour la simple et bonne raison qu’elle est INDISPENSABLE !
Tellement bien faite, simple, réalisable par tous...

FEVRIER 2020


Si la période des bonnes résolutions est passée, il n’est jamais trop tard pour réduire la taille de nos poubelles ! Nous vous proposons 4 défis à relever en 2020 pour bien démarrer cette nouvelle année sous le signe du zéro déchet.

1. Je me mets au compostage

C’est magique ! Composter est la meilleure façon de mettre au régime votre poubelle, en transformant vos épluchures et restes alimentaires en amendement naturel pour vos plantations.

Si vous possédez un jardin, il suffit d’acheter ou construire son composteur, en veillant à équilibrer les déchets frais avec des apports en matière sèche (feuilles mortes, carton brun, boîtes à oeufs, etc.) et à brasser régulièrement le compost.

Pour les appartements, vous pouvez opter pour un lombricomposteur, qui a un fonctionnement proche d’un composteur de jardin, ou chercher un site collectif de compostage à proximité de votre habitation.

2. Je m’attaque à la salle de bain

La salle de bain est l’une des pièces qui concentre le plus de déchets : pour preuve, elle possède souvent sa propre poubelle, souvent remplie de flacons, lingettes et autres produits à usage unique.

En ce début 2020, testez le faire soi-même : il est de plus en plus facile de se procurer des recettes pour produits d’hygiène et cosmétiques à base d’ingrédients naturels...et pour les plus paresseux, il existe toujours des produits solides ou en vrac dans le commerce.

Côté textiles sanitaires, il est temps de découvrir les alternatives lavables aux serviettes, lingettes, cotons et compagnie, aussi efficaces que les jetables, bons pour la santé et pour la planète !

3. Je dis stop au gaspillage alimentaire

Levons le tabou : en France, le gaspillage alimentaire représente en moyenne 25 kg de nourriture par an et par habitant, dont 7 kg de produits non entamés. Et pourtant, les astuces pour éviter ce gâchi d’argent et de ressources sont simples à mettre en place.

Rédiger une liste de courses permet d’éviter les achats compulsifs et adapter les quantités aux besoins. Bien ranger son frigo aide à conserver plus longtemps les denrées, en utilisant les zones de température et en respectant les dates limites de consommation.

Combattre le gaspillage implique aussi d’accomoder les restes et de cuisiner davantage, pourquoi pas en essayant des recettes à base de fanes et d’épluchures !

4. Je remets en état mes objets

Un vieux téléphone en panne, nos jouets d’enfant qui trainent à la cave, un pull troué au fond de l’armoire... Et si on faisait un peu le tri dans nos affaires ?

Revendre, donner, troquer les objets en bon état qui ne nous conviennent plus, ils trouvent facilement nouveau preneur à proximité ou sur Internet !

Bricoler, réparer, raffistoler rime de plus en plus avec convivialité, grâce aux Repair Cafés, Fab Labs, ressourceries et autres initiatives citoyennes autour du réemploi et à la réutilisation. Et si la bidouille n’est pas votre point fort, vous pouvez faire appel à un réparateur professionnel : un moyen de soutenir l’économie locale en évitant la déchèterie.

Crédits photos : Ademe , Pixabay

STOP AU PLASTIQUE A USAGE UNIQUE !

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques à usage unique, avec un délai d’écoulement toléré de six mois pour les stocks importés, fabriqués ou achetés avant cette date et une période d’adaptation plus longue pour certaines activités (notamment pour le milieu de la santé.)

> Quels produits sont interdits ?

Le champ d’application est très vaste et concerne gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons, ainsi que les cotons tiges en matière plastique.

> Attention aux fausses bonnes idées

Suite aux évolutions réglémentaires des dernières années, nous assistonts à une multiplication de produits qui entraîne souvent une confusion dans l’esprit des consommateurs. Le préfixe "bio-" ne veut pas dire que le produit est issu de l’agriculture biologique, ni qu’il est sans conséquences pour la planète !

Un exemple ? La mention "biodégradable" reste assez ambigüe et s’applique à des emballages qui ne le sont pas vraiment dans des conditions naturelles. Les produits jetables ayant une composition légèrement différente (mélange carton-plastique, "bioplastique" ...) ne sont pas toujours plus vertueux que leurs homologues en plastique.

> ... et les alternatives ?

Renoncer au tout jetable, réflechir à l’usage de nos objets plutôt qu’à la matière, opter pour les labels écologiques : autant de pistes pour éviter le plastique à usage unique !

En premier lieu, pour chaque produit jetable il existe aujourd’hui une alternative réutilisable : couverts en dur, gourdes, boîtes à repas sont à privilégier, dans la mesure du possible, car ils permettent de réduire les déchets à la source.

Ensuite, certains produits labélisés offrent des garanties sur la diminution des impacts environnementaux, avec une attention particulière à la fin de vie : par exemple, le label OK Home Compost certifie que le produit est dégradable dans un composteur domestique.

Pour tout savoir sur les interdictions en vigueur et à venir, vous pouvez consulter le guide synthétique réalisé par Zero Waste France.

Crédits photos : Bilderjet/Pixabay

La suite ici...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL