Accueil > MIGRANTS > La CIMADE - Des droits à conquérir pour les femmes migrantes

La CIMADE - Des droits à conquérir pour les femmes migrantes

vendredi 8 mars 2019, par C3V Maison Citoyenne

Femmes migrantes : l’urgence de mieux les protéger

8 Mars – Journée internationale pour les droits des femmes
Des droits à conquérir pour les femmes migrantes

Chère Madame, cher Monsieur,

Le saviez-vous ? Les femmes sont majoritaires parmi les personnes migrantes en France. Et pourtant, leur situation, leurs difficultés mais aussi leurs réussites sont bien moins visibles que celles des hommes. Leur présence dans notre société pourrait se limiter, au premier regard, aux nounous et aux femmes de ménage. Les femmes migrantes seraient invisibles et silencieuses.

En cette Journée internationale pour les droits des femmes, comment fermer les yeux sur les violences, les humiliations, les défis auxquels sont confrontés les femmes exilées du fait qu’elles sont étrangères et femmes ? Et comment ne pas célébrer les projets, les espoirs et les luttes portées par les femmes migrantes ?

Sur le terrain, les équipes de La Cimade constatent les difficultés rencontrées par de nombreuses femmes migrantes : traumatismes des violences sur le parcours de l’exil, difficultés économiques, précarité sociale et administrative, violences notamment sexuelles. Ces femmes subissent une double discrimination : être étrangère et femme.

Elles doivent redoubler d’efforts pour accomplir leurs projets et vaincre les préjugés qui les visent.

C’est pour répondre en 2019 à ces enjeux que La Cimade développe aux quatre coins de la France, notamment en Outre-mer, des programmes d’accueil et d’accompagnement spécifiques pour les femmes exilées.

Quand elles sont victimes de violences physiques et psychologiques, les bénévoles et salarié·e·s leur apportent un accompagnement global : les aider pour porter plainte, se soustraire à leur bourreau, obtenir un titre de séjour et se reconstruire loin des coups et des humiliations.

L’année dernière, l’engagement des équipes de La Cimade a permis d’accompagner plus de 2 500 femmes dans ces permanences dédiées.

C’est pour répondre en 2019 à ces enjeux que La Cimade développe aux quatre coins de la France, notamment en Outre-mer, des programmes d’accueil et d’accompagnement spécifiques pour les femmes exilées.

Quand elles sont victimes de violences physiques et psychologiques, les bénévoles et salarié·e·s leur apportent un accompagnement global : les aider pour porter plainte, se soustraire à leur bourreau, obtenir un titre de séjour et se reconstruire loin des coups et des humiliations.

L’année dernière, l’engagement des équipes de La Cimade a permis d’accompagner plus de 2 500 femmes dans ces permanences dédiées.

En cette journée particulière pour les droits des femmes, La Cimade, organisation de solidarité active avec les personnes réfugiées et migrantes, en appelle à votre soutien pour renforcer ses actions et :

Aider les femmes exilées à obtenir l’asile et des titres de séjour pérennes.
Dénoncer et faire reculer les violences faites aux femmes migrantes.
Accompagner dans la durée les femmes exilées qui doivent reconstruire leur vie.

Votre don est un geste fort d’engagement contre la double discrimination qui frappe les femmes exilées.

D’avance, merci.

Lise Faron
Directrice de l’expertise juridique et du plaidoyer

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL