Accueil > CABARETS / SPECTACLES / CONCERTS / FIMS / DIVERS... > JOIGNY Evènements > JOIGNY FESTIVAL - " AFRIK’ AU COEUR " - Jeudi 22 - Cinéma A. Varda - le film (...)

JOIGNY FESTIVAL - " AFRIK’ AU COEUR " - Jeudi 22 - Cinéma A. Varda - le film "OUAGA GIRLS"

jeudi 1er novembre 2018, par C3V Maison Citoyenne


Jeudi 22 novembre


OUAGA GIRLS


Synopsis et détails
Adissa, Bintou, Catherine, Chantal et les autres… ce sont les “Ouaga Girls”. Elles vivent à Ouagadougou et apprennent des métiers réputés masculins. Theresa Traore Dahlberg les filme en se démarquant des représentations doloristes de l’Afrique.

LES “OUAGA GIRLS” CRÈVENT L’ÉCRAN

(Télérama)

Trente ans après l’assassinat du président Thomas Sankara (1949-1987), qui œuvra notamment pour l’émancipation des femmes burkinabées, pour leur éducation et leur accès indifférencié au monde du travail, la place qui leur est faite dans la société du Burkina Faso continue de nécessiter des actions spécifiques.
Ainsi le Centre féminin d’initiation et d’apprentissage aux métiers (CFIAM) forme-t-il depuis vingt ans des jeunes femmes à des activités professionnelles qui leur étaient jusqu’alors interdites, comme la mécanique, la tôlerie-peinture ou la carrosserie, à laquelle se destinent les neuf protagonistes du documentaire Ouaga Girls, en salles depuis le 7 mars 2018.

« Il y a des hommes, lance l’une d’elles, quand ils apprennent que tu veux faire ce métier-là, ils se disent que tu es bizarre et ils se débarrassent de toi. » Pas de quoi démonter pour autant Adissa, Bintou, Catherine, Chantal, Dina, Marthe, Mouniratou, Nathalie et Rose, que Theresa Traore Dahlberg a accompagnées lors de leur quatrième et dernière année d’études.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL