C3V

Accueil > SANTE > BIOLOGIQUE ? VOUS AVEZ DIT BIO ? LOGIQUE BIEN SÛR... > « MANGER BIO LOCAL, C’EST L’IDEAL » Rendez-vous le 23 septembre à Joigny sous (...)

« MANGER BIO LOCAL, C’EST L’IDEAL » Rendez-vous le 23 septembre à Joigny sous la halle avec l’AMAPP des Maillotins.

samedi 1er septembre 2018, par C3V Maison Citoyenne

Vous avez d’ailleurs rendez-vous à Joigny le dimanche 23 septembre
sous la halle à Joigny.
L’Amapp des Maillotins de Joigny y aura un stand.
Vous pourrez trouver tous les renseignements que vous souhaitez.

Une campagne du réseau Bio

« Manger bio et local pour créer plus d’emplois, protéger l’environnement et sa santé, et œuvrer pour un profond changement dans l’agriculture et l’alimentation »

POUR :

L’ENVIRONNEMENT
L’agriculture biologique vise à produire des aliments en interaction avec son environnement naturel tout en créant un équilibre écologique. Elle privilégie une approche proactive (en amont) plutôt que le traitement des problèmes au fur et à mesure de leur apparition.
L’agriculture biologique permet de réduire la dégradation des ressources naturelles qui, dans l’agriculture conventionnelle, représente un coût invisible pour les citoyens.
En choisissant des produits biologiques, les consommateurs participent à la promotion d’un système agricole moins polluant et plus respectueux de l’environnement.

POUR :

LA SANTÉ
Préserver sa santé tout en se faisant plaisir, c’est ce que propose l’agriculture biologique à ses consommateurs. L’agriculture biologique, est un mode de production fondé sur la non-utilisation de produits chimiques et d’OGM.
Des aliments plus sains

L’agriculture biologique propose des produits sains. Ceux-ci se distinguent par des teneurs plus élevées en composants bénéfiques : plus de matière sèche, de vitamine C et d’antioxydants dans les fruits et légumes, meilleur équilibre des acides aminés dans les céréales, meilleure composition en acides gras dans les produits animaux. La transformation biologique utilise moins d’additifs et préserve mieux les qualités nutritionnelles de la matière première ? La teneur supérieure des aliments bio en vitamines et oligo-éléments est un sujet sur lequel les experts s’affrontent régulièrement par presse interposée, mais tous s’accordent sur un taux de matière sèche plus important des produits bios (c’est à dire moins d’eau !) et une supériorité dans leur teneur en antioxydants (vitamine C, polyphénols), en certains oligo-éléments (magnésium et fer) et en Oméga 3 dans le lait.

La dernière étude importante en date sur le taux plus élevé d’antioxydants dans les produits biologiques nous vient de l’Université de Newcastle qui prouve également la moindre concentration en pesticides, mais aussi en cadmium, azote, nitrate et nitrite.

POUR :

L’ÉCONOMIE LOCALE
Dans le contexte de baisse du nombre d’exploitations agricoles sur le territoire français, le nombre de fermes engagées en agriculture biologique ne cesse de progresser. Ce mode de production participe à la valorisation des territoires puisque des fermes maintiennent ainsi leur activité.
L’agriculture biologique créatrice d’emploi

À surface égale, une ferme bio nécessite davantage de main-d’œuvre qu’une ferme conventionnelle (2,4 unités de travail contre 1,5), participant ainsi au maintien d’une économie locale et rurale.
À titre d’exemple, le secteur viticole emploie deux fois plus de personnes en exploitation biologique qu’en exploitation conventionnelle.

POUR :

UNE GARANTIE DU CHAMP A L’ASSIETTE
Les organismes certificateurs apportent la garantie et la traçabilité nécessaire au consommateur quant à l’utilisation de pratiques de production respectueuses de l’environnement.
L’agriculture biologique : le mode de production agricole le plus contrôlé en France

L’agriculture biologique est le mode de production agricole le plus contrôlé en France. Le logo « eurofeuille » obligatoire depuis 2010 dans tous les pays l’Union Européenne permet une lisibilité au niveau européen et garanti aux consommateurs un contrôle de conformité au cahier des charges au moins une fois par an. Le sigle français AB, ainsi que d’autres sigles de certification privés peuvent être apposés en complément.

POUR :

SE FAIRE PLAISIR À TABLE
Une diversité d’aliments incomparables

Un certain nombre d’aliments, souvent d’un grand intérêt nutritionnel, n’existent qu’en bio ou sont très peu disponibles en conventionnel (sucres non raffinés, confitures de fruits sauvages, lait cru, pains spéciaux, produits transformés à base de céréales…).
Tous ces produits font redécouvrir aux consommateurs les saveurs originales ainsi que les variétés oubliées et se distinguent par des teneurs plus élevées en composants bénéfiques pour la santé.
À cela, il faut ajouter le fait que les produits biologiques transformés utilisent le plus souvent le strict minimum d’ingrédients et d’additifs.
Par exemple, une recette d’île flottante (sans œufs) non-bio peut contenir jusqu’à 17 ingrédients contre 4 en bio.

POUR :

LA CONVIVIALITÉ ET LES ÉCHANGES

Consommer bio et local n’est pas qu’une question de satisfaction individualiste et de plaisir hédoniste. C’est aussi permettre le développement de la filière circuit court (un intermédiaire maximum entre le producteur et le consommateur) et favoriser le rapprochement campagne/ville.
De nombreuses associations existent et vont dans ce sens (AMAP, jardins de cocagne…), permettant à tout un chacun de s’investir dans cette démarche.
Les circuits courts développent une économie sociale et solidaire

Les circuits courts rendent la bio plus accessible pour le consommateur et davantage rémunératrice pour le producteur, créant ainsi une économie sociale de proximité pour nos territoires. L’agriculture biologique est utilisée comme outil d’insertion par l’emploi dans de nombreuses fermes et jardins d’insertion, comme le réseau « Jardin de Cocagne » permettant à des personnes en situation de grande précarité l’accès à une rémunération et à une nouvelle dynamique de travail.
Au sein des villes, des épiceries solidaires visant à rendre accessible les produits bio aux personnes en difficultés financières voient également le jour.




Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL