Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT : PETITIONS MAIL & COURRIERS... > Lafarge : une mise en examen historique

Lafarge : une mise en examen historique

vendredi 6 juillet 2018, par C3V Maison Citoyenne







Bonjour,

C’est historique.

L’entreprise Lafarge a été mise en examen pour violation d’un embargo, mise en danger d’autrui, financement d’une entreprise terroriste et complicité de crimes contre l’humanité.

Il s’agit de la première fois dans le monde qu’une entreprise, maison mère, est mise en examen sur le chef de complicité de crimes contre l’humanité. C’est également la première fois qu’une maison mère est mise en examen pour les activités de ses filiales à l’étranger en France.

Le chef d’accusation de complicité de crimes contre l’humanité revêt une importance fondamentale car il permet d’inscrire cette affaire dans la problématique du rôle que peuvent jouer les acteurs économiques dans les conflits armés.

Sherpa insiste depuis sa plainte initiale sur l’importance de ce chef d’accusation et a adressé, en ce sens, une note aux juges d’instruction en mai avec nos partenaires.

Ce pas historique dans la lutte contre l’impunité des multinationales dans laquelle Sherpa est engagée depuis 17 ans peut donner de l’espoir à des milliers de victimes de conflits armés alimentés par la cupidité des géants économiques.

Pour un fonds d’indemnisation

En raison de cette mise en examen historique, des avancées notables de l’instruction et des perspectives de jugement de Lafarge, Sherpa et le European Center for Constitutional and Human Rights ont demandé à l’entreprise d’ouvrir un fonds d’indemnisation pour tous les anciens employés de Lafarge Cement Syria, filiale de Lafarge en Syrie, et leurs familles.

Qu’ils soient encore en Syrie ou réfugiés dans le monde, les anciens employés de LCS doivent recevoir une indemnisation de leur préjudice moral et matériel pour pouvoir se reconstruire.

Ce fonds d’indemnisation devra être géré par un organisme indépendant, impartial et transparent, et ne saurait empêcher les parties civiles de demander à la justice française de se prononcer, aux côtés de nos associations, sur les chefs d’accusation de notre plainte.

Interview de Sandra Cossart par Olivier Truchot

Cement Giant Lafarge Indicted on Terror Financing Charge in Syria

Interview de Marie-Laure Guislain (à la dixième minute)
Syrie : l’entreprise Lafarge mise en examen pour « complicité de crimes contre l’humanité  »


Plainte contre Samsung

Alors que le gouvernement et les tribunaux sud-coréens ont reconnu des liens entre les conditions de travail d’ouvrières et leur maladie incurable ou leur infertilité, SAMSUNG refuse de divulguer les rapports de mesures des produits toxiques employés dans ses usines.

Au Vietnam, où SAMSUNG fait produire plus de 50% de ses téléphones, des ouvrières ont dénoncé des conditions de travail dégradantes et l’exposition à des produits toxiques sans protection.

Sherpa et ActionAid France ont décidé de déposer une plainte avec constitution de partie civile pour pratiques commerciales trompeuses.

Témoignage d’anciennes travailleuses de SAMSUNG atteintes de maladies incurables
Communiqué de presseSherpa et ActionAid France déposent plainte avec constitution de partie civile contre le leader mondial du smartphone

Les derniers communiqués de presse de Sherpa

Secret des affaires : associations, syndicats et sociétés de journalistes déposent une porte étroite auprès du Conseil constitutionnel

Enquête sur Airbus pour corruption  : les autorités ne doivent pas conclure d’accord

Biens mal acquis : plainte au Canada contre une vingtaine de dirigeants de sept pays africains

Merci votre soutien.

L’équipe de Sherpa

Sherpa - Nous soutenir - Nous rejoindre

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL