C3V

Accueil > ENVIRONNEMENT > GREENPEACE > GREENPEACE - Il faut que tu respires.

GREENPEACE - Il faut que tu respires.

jeudi 14 juin 2018, par C3V Maison Citoyenne



Lorsqu’on joue au foot, l’adversaire, c’est aussi la pollution de l’air. Nous avons réalisé des mesures aux abords de terrains de sport dans les trois premières villes de France : Paris, Lyon et Marseille. Sur chaque terrain, nous avons constaté des niveaux de concentration de dioxyde d’azote (un polluant très toxique) supérieurs à la norme européenne annuelle en vigueur (40μg/m3).

Cette pollution de l’air qui s’invite jusqu’aux terrains de sport est très préoccupante : quand on pratique une activité physique, on risque d’inhaler 4 à 10 fois plus de polluants atmosphériques qu’au repos. C’est particulièrement problématique dans nos grandes villes, très exposées à la pollution atmosphérique.

Pas question de renoncer au sport en ville ! Il faut agir sur les causes structurelles de la pollution de l’air. Le trafic routier en est un des principaux responsables. En France, il est responsable de plus de 50% des émissions d’oxydes d’azote. L’omniprésence de la voiture ne tient plus la route.

Sur notre territoire, la pollution au dioxyde d’azote et aux particules fines est la troisième cause de mortalité : il y a urgence ! Demandons aux élus de nos grandes villes de nous protéger de la pollution de l’air. Nous avons besoin de vous pour les convaincre de libérer nos villes de la voiture et de laisser la place à des mobilités plus propres et plus durables, privilégiant les transports en commun, le vélo et la marche.

Mobilisons-nous pour rester libres de bouger et de respirer sans danger.

Mehdi, pour l’équipe Climat-Transports de Greenpeace









Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL