Accueil > SOCIETE > SOCIETE > MIGRANTS > La CIMADE - Évacuation des campements, délit de solidarité, États généraux des (...)

La CIMADE - Évacuation des campements, délit de solidarité, États généraux des migrations

jeudi 31 mai 2018, par C3V Maison Citoyenne


N°112 - 30 mai 2018

ACTUALITE

Campements de migrant·e·s à Paris : Quand l’État défait d’une main ce qu’il fait de l’autre !

C’est devenu désormais un indigne rituel coutumier depuis 3 ans : la pénurie de places d’hébergement contraint des milliers d’exilé·e·s à dormir à la rue dans l’une des villes les plus riches de la planète.

Lire la suite.

— -

Une semaine de procès : le délit de solidarité a le vent en poupe !

De nombreux procès de citoyens et citoyennes solidaires se tiennent ces jours-ci dans plusieurs tribunaux : le délit de solidarité a encore de beaux jours devant lui. Le collectif Délinquants solidaires, dont fait partie La Cimade, appelle les responsables politiques à changer réellement la loi pour arrêter de criminaliser la solidarité.

Lire la suite.

— -

Assemblée plénière et manifeste des États généraux des migrations : une étape importante
Manifeste des assemblées locales réunies pour la 1ère session plénière des États généraux des migrations

Membre active de la dynamique des États généraux des migrations, La Cimade a participé aux côtés de plus de 10 000 personnes à l’élaboration du manifeste rendu public à l’occasion de la 1ère session nationale du mouvement. 7 mois de consultation, 103 assemblées locales dans 74 départements et plus de 400 mobilisations contre la loi asile et immigration.

Lire la suite.

— -

Nos valeurs sont menacées : demandons une Europe accueillante !

Une Initiative Citoyenne Européenne (ICE) est lancée pour mettre fin au délit de solidarité dans toute l’Europe. Signez avec nous !

Lire la suite.

— -

« Dubliner » en Suède, une antichambre des expulsions vers l’Afghanistan
Retour sur l’histoire - très éclairante des pratiques en cours - de Jahangir, jeune exilé afghan renvoyé la semaine dernière depuis le centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot vers la Suède, où l’attend désormais une expulsion vers l’Afghanistan.

Lire la suite.

— -

Entre une mise à l’abri humanitaire et une expulsion, la marge est étroite
Environ 600 personnes exilées sont actuellement présentes à Grande-Synthe. Plus de 250 personnes sont installées dans un gymnase ouvert par la mairie lors de la période hivernale, plus de 150 personnes dorment autour de ce bâtiment, et 100 à 150 personnes vivent dans le bois du Puythouck.

Lire la suite.

— -

Marche citoyenne et solidaire de Vintimille à Londres

— -

COMMUNIQUE

Loi Asile et Immigration : la majorité présidentielle adopte un texte dangereux

AGIR

Vous souhaitez soutenir La Cimade ?

— -

Devenir bénévole
Douai, Valenciennes et Maubeuge
Offres d’emploi
Un·e chargé·e de legs, fondations et marketing (H/F)


— -

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL