Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT INFO > Bayer et Monsanto sur le point de célébrer leur mariage

Bayer et Monsanto sur le point de célébrer leur mariage

mercredi 30 mai 2018, par C3V Maison Citoyenne


Près de deux ans après l’annonce de leurs fiançailles, les noces entre le chimiste allemand Bayer et le géant des OGM et des pesticides américain Monsanto sont imminentes après le feu vert sous condition accordé mardi par les Etats-Unis.

Le département américain de la Justice (DoJ) a indiqué être parvenu avec les deux entreprises à un accord balayant ses craintes sur une possible hausse des prix des engrais, semences et autres produits phytosanitaires, conséquence éventuelle de ce mariage à 66 milliards de dollars annoncé en septembre 2016.

Bayer et Monsanto ont accepté de céder au géant de la chimie BASF des activités dans les semences, les pesticides pour un montant total de 9 milliards de dollars.

Il s’agit de « la plus grande cession jamais exigée par les Etats-Unis » afin de maintenir la concurrence dans la vente de produits agricoles et « protéger les paysans américains et les consommateurs », s’est réjoui Makan Delrahim, un des ministres adjoints de la Justice.

Bayer va notamment vendre ses actifs de soja, de coton, de colza et surtout son herbicide Liberty, concurrent direct du très controversé Roundup (glyphosate) de Monsanto.

Les deux sociétés vont en outre se séparer de brevets et de sites de recherche et de développement (R&D).

Leur fusion ne sera effective qu’une fois ces cessions effectuées, a assuré le DoJ, rejoignant la Commission européenne qui a fait part d’exigences similaires le 30 avril.
« Nous voulons aider les agriculteurs du monde entier à produire plus de nourriture et de meilleure qualité de manière plus durable », a déclaré mardi Werner Baumann.
Lire l’intégrale dans Libération...
AFP

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL