Accueil > ENVIRONNEMENT > ENVIRONNEMENT : PETITIONS MAIL & COURRIERS... > Bayer est sur le point de gagner ! - Pouvez-vous ajouter votre voix s’il (...)

Bayer est sur le point de gagner ! - Pouvez-vous ajouter votre voix s’il vous plaît ?

vendredi 15 septembre 2017, par C3V Maison Citoyenne

Wow ! Nous sommes déjà plus de 100.000 à nous mobiliser contre Bayer et Monsanto. Pouvez-vous ajouter votre voix s’il vous plaît ?


Courriel envoyé le 23 août :

Bonjour,

Un véritable permis d’intoxiquer est sur le point d’être offert par l’UE aux multinationales du toxiques comme Monsanto, Bayer et BASF.

Le 4 juillet dernier, la France a capitulé devant les lobbies à Bruxelles en acceptant une proposition législative de la Commission européenne sur les perturbateurs endocriniens qui ne nous protégera pas de ces substances toxiques qui touchent particulièrement les enfants et les femmes enceintes.

En capitulant, la France a aussi permis à la Commission de faire adopter cette proposition dangereuse qui risque maintenant de faire loi dans toute l’UE.

Mais tout n’est pas perdu !

Nous pouvons encore agir car la proposition de la Commission doit désormais être approuvée par le Parlement européen le 3 octobre prochain.

Près 500.000 membres de SumOfUs comme vous avaient signé notre pétition contre la proposition de la Commission européenne. Soyons aussi nombreux à rappeler aux eurodéputés des quatre coins de l’UE qu’ils ne représentent pas le lobby agrochimique de Bayer et Monsanto mais bien la population : des citoyens et citoyennes comme vous !

Eurodéputés : bloquez la définition permissive de la Commission européenne au sujet des perturbateurs endocriniens.

Les perturbateurs endocriniens, ce sont notamment le bisphénol A et les phtalates. On les trouve dans nombre de plastiques, de cosmétiques et de pesticides. Ils sont mis en cause dans beaucoup de cas de cancers, d’infertilité, de malformations, d’obésité et leur coût pour la société est évalué à au moins 157 milliards d’euros par an en Europe.

Pas étonnant que selon un sondage, 90% des français veulent en finir avec ces substances toxiques que l’on retrouve P.A.R.T.O.U.T.

Or le texte proposé par la Commission exige un niveau de preuve beaucoup trop élevé avant de pouvoir interdire une substance et prévoit de nombreuses dérogations.

Une intense bataille se joue en ce moment même à Bruxelles. L’industrie agro-chimique y a envoyé une armée de lobbyistes défendre ses profits. Ces lobbys gagneront si nous ne nous mobilisons pas massivement en interpellant les eurodéputés.

Dites aux eurodéputés d’écouter la population plutôt que les lobbys et de nous protéger des réels dangers que représentent les perturbateurs endocriniens.

Nous ne sommes pas les seuls à nous inquiéter : trois sociétés d’endocrinologues ont signé une lettre le 11 juillet pour dénoncer les critères adoptés et les disparités avec le système d’identification des cancérogènes.

Le vote décisif se tiendra au Parlement européen dans les prochaines semaines et nous pouvons encore gagner pour nous protéger des innombrables maladies engendrés par les perturbateurs endocriniens.

Les membres de SumOfUs ont déjà remporté des victoires très importantes dans la lutte contre les produits toxiques sur la scène européenne. C’est grâce à notre mobilisation collective que le renouvellement de l’homologation du glyphosate est encore et toujours repoussée. C’est aussi grâce à la mise en commun de nos efforts que les néonicotinoïdes qui tuent les abeilles appartiendrons au passé dès 2020 en France.

Il est temps maintenant de rappeler aux eurodéputés que nous tenons à ce qu’il fasse passer notre santé avant les profits des multinationales.

Appelez les eurodéputés à se ranger dans le camp de la science et de rejeter la proposition de la Commission concernant les perturbateurs endocriniens !

Merci pour tout ce que vous faites,

Nabil, Fatah, Marie et le reste de l’équipe SumOfUs


Plus d’information :
Des chercheurs donnent des orientations concernant les critères d’identification des perturbateurs endocriniens
Communiqué de la salle de presse Inserm. 25 avril 2016.
Bisphénol A, phtalates, pesticides : la Commission européenne condamnée pour son inaction
Le Monde. 16 décembre 2015.
Perturbateurs endocriniens : la réglementation proposée par l’UE ne convainc pas
Libération. 21 décembre 2016.
Perturbateurs endocriniens : ONG et scientifiques appellent la France à ne rien céder
Libération. 21 juin 2017.
La lettre des trois sociétés savantes (@EndoMedia @ESEndocrinology @EuroSPE) sur les critères #PerturbateursEndocriniens votés le 4 juillet.
Partagée par Stéphane Foucart. 11 juillet 2017.
« Sur les perturbateurs endocriniens, la France a capitulé, totalement et complètement »
Le Monde. 10 juillet 2017.


SumOfUs est un mouvement mondial de personnes comme vous, qui travaillent ensemble afin de responsabiliser les entreprises et de tracer une nouvelle voie durable pour l’économie mondiale. Aidez SumOfUs à renforcer ses campagnes en faisant un don de 4 €.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL