Accueil > NUCLEAIRE > LES SUISSES DISENT "NON" A UNE SORTIE RAPIDE DU NUCLEAIRE -

LES SUISSES DISENT "NON" A UNE SORTIE RAPIDE DU NUCLEAIRE -

lundi 28 novembre 2016, par C3V Maison Citoyenne

Les électeurs ont rejeté CE DIMANCHE 27 novembre 2016, la proposition des Verts de tourner le dos au nucléaire.

Mais la question du démantèlement du parc vieillissant reste entière.

Titre bien ronflant !


Il s’agissait en fait de la fermeture de trois des cinq centrales nucléaires du pays dès l’année prochaine et non pas d’abandonner totalement et irrémédiablement tout le nucléaire à très brève échéance !

1/ 44% de votant...

- Bravo les Suisses !

2/ Même pas peur :

- La plus vieille centrale nucléaire au monde
Beznau, considérée comme la plus vieille centrale commerciale du monde encore en activité, est actuellement en sursis. Son premier réacteur, mis en service en 1969, est à l’arrêt pour défauts de sécurité qui ont été constatés dans sa cuve. L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire doit décider prochainement de sa relance… ou non.

3/ On avance ?

- 54,2 % de non contre 66% en 2003. On progresse tout de même.
"Nous aurions aimé gagner, c’est sûr. Mais ce 45 pour cent de "oui" est un bon résultat", a déclaré Regula Rytz, la présidente des Verts au réseau de télévision SRF.

"Les problèmes n’ont pas été réglés avec ce référendum, dimanche. Nous continuerons de parler de sécurité, de sécurité financière et du développement des énergies renouvelables", a-t-elle ajouté.


Doris Leuthard, la ministre de l’environnement,

opposée à ce référendum comme l’ensemble du gouvernement, s’est déclarée « soulagée ». La conseillère fédérale craignait qu’une victoire du oui entraîne un recours aux importations d’énergie venue de l’étranger, notamment des énergies fossiles, qui auraient alourdi le bilan carbone de la Suisse.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL