Accueil > SOCIETE > SOCIETE > DEMOCRATIE > Le site pétrolier de Fos-sur-Mer débloqué après une intervention violente des (...)

Le site pétrolier de Fos-sur-Mer débloqué après une intervention violente des forces de l’ordre - Le conflit se durcit

mardi 24 mai 2016, par C3V Maison Citoyenne

DEBLOCAGE DE FORCE !

SOUS QUELLE REPUBLIQUE SOMMES NOUS ?

Les forces de l’ordre sont intervenues à la raffinerie Esso et au dépôt de carburants de Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône, mardi matin. Ils ont dégagé l’accès

Le conflit se durcit

Les chiffres, encore les chiffres !!!

Quelques dizaines de manifestants bloquent nos raffineries !!!

500 militants présents sur ce barrage

Les forces de l’ordre sont intervenues mardi pour débloquer deux ronds-points, celui de Saint-Gervais qui conduit au dépôt de carburants et celui des Vallins qui mène à la raffinerie Esso, a-t-on précisé de source policière.

« Nous voulons le retrait de la loi travail », avait indiqué lundi matin le secrétaire départemental de la CGT 13, Maxime Picard, depuis le barrage installé à l’entrée de Fos-sur-Mer, à l’instar de divers barrages mis en place depuis plusieurs jours notamment dans le nord et l’ouest de la France.

Selon le responsable syndical, quelque 500 militants étaient présents sur ce barrage où un mur de pneus occupait toute la largeur de la chaussée, soit sur une trentaine de mètres de large sur environ 1,50 m de hauteur.

Passage en force face aux grévistes.

Une intervention des forces de l’ordre a été lancée ce mardi matin pour dégager les accès à la raffinerie Esso ainsi qu’au dépôt de carburant de Fos-Sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, bloqués depuis lundi par des militants CGT opposés à la loi Travail.

Les forces de l’ordre sont intervenues à 4h15 et une heure plus tard, l’opération de la Direction départementale de la Sécurité publique se poursuivait, rencontrant "une résistance importante" de plus de 200 militants cégétistes, a indiqué la préfecture de police. Des feux de pneus allumés par les manifestants étaient notamment en train d’être maîtrisés, a-t-on précisé.

"Une déclaration de guerre"

Sur RMC, Yann Maneval, secrétaire de l’Union Départementale CGT des Bouches-du-Rhône, a raconté en direct le déroulé de l’opération : "On a été délogés par les CRS sans sommation. Nous avons été poursuivis et actuellement nous sommes cernés à l’intérieur de l’Union locale de Fos". Il considère donc qu’il s’agit "d’une déclaration de guerre et on y répondra."

Plusieurs centaines de militants CGT bloquent depuis la nuit de dimanche à lundi le dépôt de carburants et la raffinerie de Fos-sur-Mer, dans le cadre d’un mouvement de protestation demandant "le retrait de la loi Travail". Ils avaient indiqué lundi qu’ils comptaient maintenir les barrages jour et nuit jusqu’à la manifestation nationale prévue jeudi.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL